blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-visiter-italie-visite-pompei-naples-napoli-camping-vanlife-ruines-archeologie-coronavirus
Italie

Pompéi et Naples, sur les traces des Romains

Spread the love

 

C’est ce qui est le plus frappant lorsqu’on découvre Pompéi, c’est l’intelligence et l’ouverture d’esprit des habitants de l’époque (avant l’an 79). La visite des ruines de cette ville de l’empire romain est une plongée au cœur de la société antique. En découvrant les lieux, on accède à des bribes de leurs mœurs, leurs idées ou leurs habitudes. Leur mode de vie était très riche. Par bien des aspects, ils n’avaient rien à nous envier.

Dès lors, on comprend pourquoi la Renaissance a largement été influencée par la découverte de la cité antique de Pompéi. Si l’on pense spontanément à l’incontournable visite des ruines de la ville, la plupart des collections sont conservées à Naples. Les fresques, mosaïques et autres œuvres sont au Musée Archéologique National de Naples, à l’abri des intempéries, des variations de température et d’expositions au soleil. Les deux visites sont complémentaires selon nous. Aujourd’hui, nous vous livrons les informations pratiques pour partir à la découverte de ce lieu ; qui nous a marqué comme peu d’autres dans le monde.

I) Le destin funeste de Pompéi 

Probablement créée vers le VIIIème siècle avant JC, Pompéi est intégrée à l’empire romain à partir de -290 avant JC. La cité est relativement prospère mais reste de taille modeste (30 000 habitants). Cependant, le 1er siècle de notre ère lui sera fatal. En 62 après JC, un séisme met la ville à rude épreuve et une partie de la population s’enfuit. Puis, à l’automne 79, alors que la ville n’est pas encore complètement reconstruite, une incroyable éruption du Vésuve l’engloutit intégralement. Les habitants restés sur place meurent asphyxiés, puis toute la ville est ensevelie sous des tonnes de poussières et de lave. 

Toute vie a disparu, Pompéi s’est figée, brusquement. Dès lors, la cité antique tombe dans l’oubli durant plus d’un millénaire. Ce n’est qu’au XVIIème siècle qu’elle sera redécouverte. Dans les siècles qui suivront, la ville romaine peu à peu exhumée livrera un témoignage sans égal de ce qu’était la civilisation à l’époque de la Rome antique. 

II) Le site archéologique de Pompéi 

Depuis 1748, Pompéi est le site archéologique le plus fascinant d’Occident. Les multiples couches de cendres et de lave durcies ont empêché toute forme de vie, créant ainsi une gaine protectrice au-dessus de la cité. L’état de conservation est superbe pour des ruines. Bien sûr, on ne retrouve aucune maison “entière” avec toiture. Certains bâtiments ne sont plus qu’un pâle reflet de ce qu’ils ont été. 

Cependant, le plan de la ville est intact. On peut parcourir ses rues pavées, observer ses commerces, ses temples, ses thermes, ses amphithéâtres, ses incroyables demeures (dites domus), et même une maison close millénaire. Malgré tout, Pompéi est encore en cours d’investigations archéologiques. Plusieurs bâtiments ne sont toujours pas accessibles. Les fouilles traînent en longueur depuis des décennies sans que personne ne l’explique officiellement. 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-visiter-italie-visite-pompei-musee-naples-napoli-camping-vanlife-ruines-archeologie-coronavirus-volcan

III) Les détails marquants de Pompéi 

Si l’attrait de Pompéi est en partie dû à son état de conservation, on le doit également à la richesse de la civilisation romaine du Ier siècle après JC. Nous ne pouvons ici qu’effleurer le sujet et nous nous cantonnons donc à quelques points qui ont particulièrement attiré notre attention.

1) Les mosaïques et les peintures 

Chaque maison de Pompéi à une décoration d’un raffinement bien supérieur à celui de nos intérieurs modernes. Du sol aux murs en passant par le plafond, l’art était partout. Quelques  mosaïques et fresques très esthétiques sont encore visibles à Pompéi. Parmi elles, la fameuse mosaïque d’un chien montant la garde avec l’annotation “Cave Canem” à l’impératif soit “Attention au chien”. Les plus colorées, les mieux conservées et les plus connues dorment au Museo Archeologico Nazionale di Napoli (notamment le portrait Sapho salle 77, Flora salle 73 ou la mosaïque d’Alexandre salle 61).

Les Romains maîtrisaient déjà la perspective grâce à un procédé inconnu (les règles et les calculs précis ne voient le jour qu’à partir de la Renaissance). Probablement tout simplement un vif sens de l’observation. Ici, les artistes ont pu illustrer en toute liberté des batailles historiques, des banquets, des scènes du quotidien, des animaux, des estampes, des croyances mythologiques, des portraits… À peu près tout.

Les thèmes abordés étaient beaucoup plus variés que les milliers (millions ?) de représentations qu’ont donné 2000 ans de christianisme. Interdire toute source d’inspiration en dehors du premier et du second testament, ça a forcément dû limiter le champ des possibles. On a du mal à se dire qu’en 50 après JC on sculptait des phallus sur les maisons pour porter chance et souhaiter fertilité au foyer ; alors que Mona Lisa serait passée pour une prostituée en 1513 si son sourire avait affiché des dents. Bref, ils étaient open.

Les domus (habitations) des Romains étaient luxueuses et elles donnent une idée du pouvoir que pouvait détenir chacune des familles. On le devine notamment à la place plus ou moins importante qui était prévue pour accueillir les citoyens venant chercher protection. Aussi, plus on était puissant, plus on avait d’esclaves.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-visiter-italie-visite-fresque-pompei-naples-napoli-camping-vanlife-ruines-archeologie-coronavirus-sexe-mur

2) Le déroulement d’une journée aux thermes

Avant d’aller se baigner, les Romains pratiquaient la lutte. Le sport était important, comme selon la devise “un esprit sain dans un corps sain”. Ils allaient ensuite d’un bain tiède à un bain d’eau quasiment bouillante. C’était à ce moment-là qu’on traitait les affaires en cours et à venir. Il s’ensuivait un petit massage et enfin on pouvait s’adonner à un peu de lecture ou encore à différents jeux de société Romains.

3) Les jeux et le théâtre

Contrairement à ce que l’on peut penser avec l’influence de films comme “Gladiators”, les combattants étaient très respectés. Comme ils coûtaient cher à entretenir et étaient peu nombreux, on prenait soin de les ménager. Les petites cités comme Pompéi ne pratiquaient pas la mise à mort, pour la simple raison qu’ils n’en avaient pas les moyens. On essayait de faire “durer” le gladiateur le plus longtemps possible. Certains devenaient de véritables stars de la ville. La plupart étaient des esclaves et avaient l’équivalence juridique d’une chose (depuis la naissance, prisonniers de guerre ou repris de justice). Ils risquaient leur vie pour devenir citoyens.

Les jeux étaient offerts par de riches Romains élus, ou se présentant aux élections locales. Ainsi ils s’assuraient le soutien des citoyens qui adoraient les jeux. L’anfiteatro de Pompéi est le plus ancien du monde. Il pouvait accueillir jusqu’à 20 000 spectateurs. D’autres scènes de spectacles existaient à Pompéi, pour des représentations théâtrales, plus intimistes. Imaginez en 2022, si les candidats à l’élection offraient des matchs et des spectacles gratuits, promettant de voir vos stars préférées exceller dans leur art pour vous convaincre.

4) Le forum 

Le forum est le centre de Pompéi, comme une grande place des villes modernes. On y trouve les temples dédiés aux divinités, le tribunal (les tribunaux Romains deviendront par la suite les églises du Moyen-Age), les différents marchés savamment organisés, etc. Ce lieu donne une bonne idée de l’avancement élevé de la civilisation romaine et de son sens de l’organisation. 

5) Les “fast-food” et restaurants 

Il y en a des dizaines à Pompéi. Du petit snack à l’établissement prestigieux réservé à l’élite, ils sont plus ou moins haut de gamme. Certains proposent même d’autres services comme des thermes ou encore le service de prostitué(e)s. Il faut reconnaître que les Romains sont assez portés sur le sujet. Mais ne vous méprenez pas. Les femmes citoyennes n’étaient pas sans pouvoir puisqu’elles pouvaient être au même titre qu’un homme patronne d’un de ces établissements. 

6) Les maisons closes et la sexualité

On retrouve environ 25 bordels à Pompéi. Dans le “Lupanare” principal, on retrouve des fresques faisant office de catalogues. Elles permettaient de présenter aux clients les services proposés. De plus, les clients laissaient parfois des avis et les murs de la maison Close faisaient office de “TripAdvisor” de l’établissement. Nous avons également découvert que l’homosexualité était monnaie courante à Rome et qu’elle ne posait problème à personne. Un client pouvait très bien choisir un jour un homme et le lendemain une femme sans que cela ne soit montré du doigt par personne. Encore une fois, ouverts d’esprit les Romains.  

7) Les graffitis 

Partout dans la cité on retrouve des mots ou des phrases gravés sur les murs. D’un simple nom à de véritables déclarations d’amour, chacun y allait de son petit message. La plupart des écrits restants concernent tout de même les campagnes électorales. Elles sont très bien documentées au musée napolitain cité précédemment dans la zone “Épigraphes” (niveau -1). 

IV) Pour aller plus loin durant votre séjour en Campanie 

Si, comme nous, la visite de la cité antique vous a passionné, visitez le Musée Archéologique de Naples. En effet, ce splendide bâtiment recèle (entre autres) d’œuvres provenant des différentes citées ensevelies par le Vésuve. Car oui en plus de Pompéi qui est la mieux conservée il y a plusieurs autres cités qui ont fini englouties par la lave du célèbre volcan. En outre, ce musée est une œuvre à lui tout seul. Prévoyez plusieurs heures pour le visiter. De l’Égypte ancienne à la Renaissance, c’est une immense encyclopédie brute d’art et d’histoire.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-visiter-italie-visite-fresque-pompei-naples-napoli-camping-vanlife-ruines-archeologie-coronavirus
blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-visiter-italie-visite-pompei-musee-naples-napoli-camping-vanlife-ruines-archeologie-coronavirus

V) Informations pratiques à Pompéi 

Se loger à Pompéi et se rendre à Naples

Si vous êtes véhiculés, restez sur vos gardes en vous rendant à Pompéi. Certaines rues sont très étroites. La circulation est mauvaise et la conduite des locaux est légèrement impétueuse. Une grande ZTL englobe le centre ville, mais rassurez-vous, elle ne concerne que les véhicules de plus de 7 mètres.

Durant notre séjour, nous avons logé au camping Spartacus. Comme son nom l’indique, il est très rustique. Il présente néanmoins plusieurs avantages. Le tarif est très abordable, il se trouve à 200 mètres de l’entrée de Pompéi et enfin, il est à 500 mètres de la gare qui permet d’aller et venir depuis Naples en 45 minutes.

Les billets et la visite de Pompéi 

Nous avons visité Pompéi en septembre 2020, donc hors saison et en période de coronavirus. Nous avons donc eu la chance d’être assez tranquilles en ce qui concerne la foule. Les billets coûtent 16 euros par personne. Ce à quoi nous avons ajouté un audioguide pour 2 (8 euros). Si vous avez de longs écouteurs, un pour deux fera l’affaire. Vous pourrez en dénicher auprès des nombreux stands qui se trouvent juste avant les files d’attente pour accéder au site. Si vous avez les moyens, optez pour une visite guidée et commentée. 120 euros quand même ! Il est possible de diviser si vous vous mettez d’accord avec d’autres francophones dans la file d’attente.

En tout cas n’y allez pas sans rien ou vous risquez d’être frustrés de ne pas comprendre ce que vous voyez. De plus, un audioguide ou un guide vous permet d’avoir une certaine logique dans votre parcours de visite. Sinon, vous pouvez passer la journée à arpenter la ville en passant à côté des sites les plus intéressants.

Pour éviter les foules, si vous êtes en haute saison, il est conseillé de réserver son billet en amont sur Internet et de venir en tout début d’après-midi pour ne pas être gêné par les visites de groupes. Mangez un morceau avant de venir et prévoyez de rester au minimum 3 heures. Une dernière chose, n’y allez pas en tongs et pensez à emmener de l’eau !

N’hésitez pas à nous donner votre avis. Vous avez l’intention de voyager en Italie ? Nos articles sur Rome, la Toscane, les Cinque Terre ou Milan pourraient vous être utiles 🙂 Au plaisir de vous lire.

Léo et Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.