blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-hoi An

Visiter la vieille ville de Hoi An : guide complet

Spread the love

Perle artistique et culturelle du Vietnam, Hoi An est une destination incontournable au cours d’une traversée du pays. Classée au patrimoine mondial de L’UNESCO, la vieille ville est une œuvre d’art à ciel ouvert. On y retrouve l’architecture Vietnamienne des siècles précédents. Les rues piétonnes et pleines de couleurs sont un régal pour les piétons en quête de flânerie. Située au centre du pays, Hoi An est donc la destination qui nous a le plus enchanté dans notre traversée du Sud au Nord du Vietnam.

 

Se rendre à Hoi An en bus de nuit

 

Pour notre part, nous sommes allés à Hoi An en bus depuis la station balnéaire de Mui Né. Notre trajet a duré 14 heures avec la compagnie The Sinh Tourist.

Attention ! Un parcours en bus de nuit au Vietnam nécessite une certaine capacité d’adaptation. Il n’est pas recommandé pour les habitués aux modes de transport occidentaux et ne peuvent pas en changer. En effet, les sièges inclinés sont assez basiques. Il faut pouvoir s’y hisser à la force des bras et ne pas être trop volumineux. Et oui, les Vietnamiens sont pour la plupart petits et fins. Ils construisent donc presque toujours les infrastructures en conséquence.

Bref, quand on arrive quelque part via ce type de transport, on est bien souvent fatigués du voyage et à la sortie du bus on arrive dans une ville qui se réveille à peine. C’est le petit hi. Les bus de nuits arrivent généralement entre 5 et 8 heures du matin. A ces heures certaines villes sont même encore carrément endormies. Dans ces conditions, il est appréciable d’avoir réservé une nuit quelque part pour avoir un point de chute et ne pas avoir à errer dans des rues inconnues au beau milieu de la nuit.

Heureusement ! Cette fois-ci j’avais prévu la galère matinale et on a donc juste eu à se rendre à notre hostel.

 

Un hébergement en or

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-vieille

Durant notre séjour à Hoi An, nous avons logé au “Horizon Homestay”. C’est une maison cossue située dans les faubourgs de Hoi An. On y est reçu comme des membres de la famille et le rapport qualité prix est vraiment top. Pour 13 euros nous avons logé dans une superbe chambre. Puis, le petit-déjeuner est inclus et les propriétaires vous prêtent même des vélos pour vos excursions durant votre séjour.

Le cœur de la vieille ville est à une dizaine de minutes de bicyclette.

Par rapport à ce que l’on peut voir au Vietnam, Hoi An est une ville où il est agréable de circuler. Passer sa journée à la parcourir en vélo est donc un réel plaisir. On se sent libre et on prend conscience de la chance qu’on a de voir ces rues colorées défiler sous nos yeux.

 

 

La vieille ville de Hoi An

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-chien-Hoi-An

Trésor d’architecture, Hoi An regorge de bâtiments d’une autre époque. Parmi ceux-ci on retrouve : des maisons chinoises, des pagodes, des temples et des musées. Les plus réputés sont ouverts à la visite.

Un billet de 120.000 dongs (environ 5 euros) vous donnera donc accès à 5 sites. Il y a plusieurs billetteries dans la vieille ville et vous tomberez sûrement sur l’une d’entre elles au hasard de votre balade dans Hoi An.

 

Les visites incontournables de Hoi An

 

La maison commune de la congrégation chinoise du Fujian

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-triple-porte

Avec sa magnifique triple grande porte aux tuiles vernies, cette ancienne maison reconvertie en temple vaut particulièrement le détour. On se sent comme en plein milieu du dessin animé Mulan. On s’amuse en se repassant la chanson « comme un homme ! Soit plus violent que le cours du torrent ! ». Horaires : 7h-17h30.

 

Maison Tan Ky

 

Le plus impressionnant dans ce bâtiment est l’histoire de feu son propriétaire. Cet homme, ancien paysan de base est devenu un notable local. Son talent d’agriculteur l’a rendu riche, son bon cœur et sa générosité ont fait de lui un dieu local. Éternel optimiste il est resté dans la même maison, bien qu’elle ait été inondée quelque-chose comme 6 ou 7 fois. Horaires 8h-12h et 14h-16h30.

On a gardé le meilleur pour la fin…

 

Couleurs d’Asie : la galerie d’art du photographe Réhahn

 

Le nom de Réhahn ne vous dit peut-être rien mais cette photo vous fera probablement tilt. Ce photographe français est une “star internationale” de la photo de voyage. Ces clichés les plus connus ont été pris au Vietnam où il réside. Nous eu la chance d’échanger rapidement avec lui en visitant sa galerie “couleurs d’Asie” qu’il présente lui même au public.

On y a vu son exposition sur les ethnies montagnardes de Sapa. Son truc c’est d’aller dans cette région en motocyclette et d’aller rencontrer les gens dans leur village. Afin de recueillir des informations sur leur mode de vie et leur artisanat, il reste quelques jours sur place. Ensuite, il fait des shootings où ses modèles posent en tenue traditionnelle. Son objectif est de répertorier ainsi tout l’artisanat des ethnies vietnamiennes. C’était une exposition très intéressante et esthétique. J’imagine qu’il ne passe pas sa vie à l’entrée de sa galerie d’art, mais si vous y allez, vous aurez peut-être aussi la chance de le rencontrer.

 

Le typhon Damrey à Hoi An

 

Nous avions une petite appréhension en visitant cette ville. En effet, le typhon Damrey y est passé le 9 novembre 2017, quelques semaines avant nous. Nous pensions trouver une ville décharnée et qui commencerait à peine à se reconstruire, mais il n’en fut rien. Nous n’avons rencontré aucune trace apparente de cette catastrophe naturelle. Pourtant, les 2 heures de pluie consécutives ont inondé les rues du bord de la rivière, et vu comment les locaux roulaient en scooter : à fond les manettes malgré 50 centimètres d’eau… On imagine qu’ils sont habitués aux intempéries.

 

Bons plans et astuces

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bale-well

Notre coup de cœur gastronomique :

 

On a dégoté l’endroit idéal pour manger local à Hoi An, le Bale Well. Malgré le nom à l’english, c’est bel et bien un resto vietnamien. En effet, le serveur ne vous demande même pas ce que vous voulez manger car vous n’avez pas le choix. Il pose sur votre table des brochettes de citronnelle, des sauces épicées, des légumes et j’en passe. Puis, il vous fait une démonstration en se faisant un wrap qui contient un peu de tout et c’est à vous de vous y attaquer. En plus d’être bien folklo c’est hyper bon donc là aussi, on adore !

 

Le Farniente à Hoi An

 

Si vous venez à Hoi An pendant la belle saison, de février à septembre, profitez en pour vous rendre aux îles Cham au large de Hoi An. Et si vous n’aimez pas les bateaux, il y a même la belle plage d’an Bang à seulement 3 kilomètres à l’est de la ville.

 

Notre guide pratique sur le Vietnam

 

Si vous prévoyez un voyage dans ce merveilleux pays, vous serez peut-être intéressés par notre guide complet sur le Vietnam.

 

Bon voyage !

 

Nous serions enchantés que vous preniez 2 minutes pour nous faire un petit retour :

  • Si nous devions réécrire cet article… Que devrions-nous améliorer ?

  • Si nous devions réécrire cet article… Que devrions-nous absolument conserver ?

 

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Comments (2)

  1. Bonjour. Je dois partir du 19 mars au 3 avril prochain.merci vraiement pour votre guide. Il nous permet d organiser notre voyage avec des éléments importants. J apprécié les trajets. … je vais lire votre périples et vos expériences et tranches de vie….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge