blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-article-vietnam-guide-complet-baie

Préparer un voyage au Vietnam : guide complet

Spread the love

Splendide terre aux couleurs et aux formes éblouissantes, le Vietnam est un trésor de paysages et de villes pleines de vie où se mêlent culture et histoire. La cuisine, les hébergements et les transports bons marchés en font une destination idéale pour les couples ayant un petit budget. Le pays s’étend sur 1650 kilomètres du nord au sud, les régions et les climats y sont donc incroyablement variés. On vient de passer 3 semaines de rêve à découvrir ce superbe pays d’un bout à l’autre. Nous vous avons donc mitonné un guide complet pour préparer votre périple au pays de l’oncle Hô !

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-carte-vietnamPetit cours de géo du Vietnam

 

Le Vietnam consiste en une fine bande de terre reliant 2 pôles d’influence majeurs. On peut donc résumer grossièrement le pays en 3 zones.

  • Le nord : Hanoï, la capitale officielle et culturelle. Le bord de mer et sa splendide baie d’Along. Enfin, les régions montagnardes avec les fameuses rizières en escalier qu’on retrouve sur les cartes postales.

  • Le centre : Hué, ancienne capitale où a été érigé la cité impériale. Danang, la grosse ville de la région. Hoi An et son immanquable centre ville ancien où l’on vient admirer l’architecture et l’artisanat.

  • Le sud : Ho Chi Minh Ville, la capitale économique. Les lieux comme la station balnéaire de Mui Né ou l’île de Phu Quoc où les amateurs de bord de mer viennent profiter du farniente.

 

 

En route pour le Vietnam

 

Vous l’aurez deviné, à moins de venir y passer sa vie ou de voyager en mode Pékin express, il faudra se concentrer sur ce qui vous attire le plus pour préparer votre voyage. En outre, il faudra aussi faire beaucoup de kilomètres si vous comptez voir au moins le nord et le sud ou alors carrément les 3 régions. Cette dernière option fut notre cas. On a donc traversé le Vietnam du Sud au Nord. Et pour ne pas en rater une miette (et surtout parce qu’on a pas beaucoup d’argent en fait), on a fait tout ça en bus !

 

Notre itinéraire de 3 semaines au Vietnam (22 jours)

 

Ho Chi Minh Ville : 3 jours
Mui Né : 6 jours
Hoi An : 2 jours
Hué : 3 jours
Île de Cat Ba : 4 jours
Hanoï : 4 jours

 

Nos coups de cœur et nos conseils

 

Ho Chi Minh Ville la fatiguante

 

Plus grosse ville du Vietnam, Ho Chi Minh Ville (Saigon pour les Vietnamiens du sud) est une cité aux proportions impressionnantes. Par exemple, on avait pris un logement qui paraissait tout près du centre-ville sur la carte. Mais en réalité, il fallait 1 heure de marche pour s’y rendre !

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-ho-chi-minh-vietnam-posteNous avons rejoint Ho Chi Minh Ville en bus depuis Phnom Penh (6-7 heures de trajet). Dans ce bus, nous avons eu la chance de rencontrer François, un alsacien installé au Vietnam depuis 3 ans. Ce compatriote nous a raconté son pays d’adoption et nous a même offert notre premier repas au Vietnam (d’ailleurs big up à toi François si tu lis). En effet, ici la monnaie c’est le dong (25.000VN = 1euros) et le DAB de la gare routière était HS. Bref, on est arrivés à Ho Chi Minh Ville dans de bonnes conditions. On y est restés 3 jours. On a visité la cathédrale, la poste centrale, on a vu plusieurs temples et musées.

Le bilan est mitigé : on a bien aimé ces quelques jours et on a fait de bonnes rencontres mais c’était pas non plus incroyable par rapport à l’énergie dépensée. On a pas vraiment apprécié d’avoir à se battre avec une nuée de scooters à chaque fois qu’on veut traverser la route.

 

Notre coup de cœur gastronomique : The note coffee.

 

C’est un bar à Banh My. Ce sont de petits sandwichs dans lesquels on met des morceaux de porcs poêlés, des légumes et potentiellement plein d’autres bonnes choses. A l’étage de l’établissement on peut s’installer au bord d’une fenêtre et observer la vie de la rue “piétonne”.

 

Notre coup de cœur culturel : le temple de l’Empereur de jade.

 

C’est un petit peu excentré, dans un quartier chinois qui n’est pourtant pas Chinatown. L’endroit est top parce qu’il y a encore plein de fidèles qui y vont. Mais ça n’a rien à voir avec une église, ici les croyants fument des clopes dans la salle de prière et le silence n’est pas forcément de mise. Il y a avait même un gardien qui regardait le foot sur sa petite télé 🙂 En plus de ça le bâtiment est vraiment splendide et a un charme sombre assez particulier. Les idoles sont représentés par des marionnettes guerrières géantes en papier mâché coloré.

 

Mui Né du repos, du soleil et des policiers

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-dune-mui-ne-julie-voleMui Né est une station balnéaire située à 3-4 heures de bus d’Ho Chi Minh Ville. C’est un endroit prisé des touristes russes et des kite surfers. Cependant, le soleil et le bord de mer ne sont pas les seuls points forts de cette destination. En effet, la région de Mui Né dispose aussi d’un superbe arrière pays doté de paysages magnifiques qui n’existent pas en Europe. Nous avons beaucoup apprécié cet endroit. En revanche, il faut se méfier de la police qui aime bien arnaquer les touristes qui louent des scooters.

On vous en dit bien plus sur la belle région de Mui Né et la technique qu’on a utilisé pour éviter de se faire arnaquer par police vietnamienne dans cet article.

 

Hoi An, la perle du centre du Vietnam

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-vietnam-leo-et-julie-petit-budget-rueVéritable représentante du Vietnam des siècles derniers, Hoi An est une des raisons qui justifient un arrêt au centre du Vietnam. Son vieux centre ville piéton est plein de couleurs, de merveilles d’architecture et de supers restos.

On y trouve des centaines de boutiques en tout genre où sont vendus les produits de l’artisanat local. Vous pourrez par exemple y faire faire une mallette, une robe ou encore des chaussures sur mesure. Ajoutez à ça le fait que le Vietnam est le pays le moins cher d’Asie du Sud Est et ça vous donne une garde robe toute neuve pour 10% de ce que ça vous aurait coûté en France. On s’est même fait la réflexion que c’était un endroit idéal pour les couples qui souhaitent se marier. Ils pourraient dénicher des habits incroyables sans y mettre trop d’argent. Un genre de pré lune de miel. Pas mal comme concept non ?

Bref, on s’égare là. On a écrit cet article si vous voulez en savoir plus sur les secrets de la belle cité de Hoi An.

 

Hué l’ancienne capitale impériale

 

À 130 kilomètres au nord de Hoi An se trouve Hué. Cette ville a 2 principaux arguments qui justifie d’y faire un détour : la cité impériale et la gastronomie.

La cité impériale ? C’est un empire ça le Vietnam ? Et ouais nous non plus on était pas au courant avant de venir. C’est à ça que ça sert aussi les voyages, on apprend plein de choses !

Alors, pour la petite histoire : avant le XVIIIème siècle, Hué était au départ la capitale des seigneurs du sud du Vietnam, les Nguyen. Quand l’un d’entre eux (le mec en question s’appelait Gia Long) réunifie le Vietnam en 1802, il en fait la capitale. C’est donc au cours du XIXème siècle que la cité impériale est construite. Malheureusement, nos chers ancêtres les colons français ont incendiés et pas mal détruit les lieux. On s’est d’ailleurs senti un peu cons en apprenant ça.

Nous on pensait que dans l’histoire les méchants c’était forcément les anglais, les allemands ou les américains mais pas les français ! On rigole bien sûr, on sait que l’histoire de la France n’est pas toute rose. Mais c’est vrai qu’en visitant le Vietnam et l’Asie en général, on a pu voir à quel point la France avait pu aussi être une puissance coloniale sans pitié.

 

Visiter la cité impériale

 

Vous l’aurez compris, les lieux sont dans un piteux état. La moitié des bâtiments sont aux abonnés absents et ceux qui restent sont pour certains assez délabrés. Rassurez vous, ce ne sont pas non plus des ruines et il reste de beaux monuments qui sont bien conservés. Le petit bémol c’est qu’il n’y a pas beaucoup d’explications sur le site. Du coup, si vous êtes férus d’histoire, n’hésitez pas à embaucher un guide à l’entrée de la cité.

Pour ce qui est du reste de la ville, on a pas particulièrement surkiffé. Il faut reconnaître qu’il y a quand même pas mal de bars sympa, notamment dans les alentours de la rue Chu Van An.

 

Pour ce qui est des resto, voilà quelques bonnes adresses.

 

  • Goûter aux spécialités locales : Madame Thu.

  • Manger occidental et se passer un peu de baume sur le moral après une journée passée à crapahuter sous la pluie : Risotto restaurant.

  • Notre coup de cœur gastronomique : Nook café. C’est un restaurant vraiment top mais un peu chiant à trouver car caché au fond d’une ruelle. Que vous choisissiez un plat vietnamien ou un burger vous ne devriez pas être déçus.

 

L’île de Cat Ba

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-baie-along-vietnam-lan-ha-kayakVous rêvez de visiter la baie d’Along ? Mais comment faire avec un budget quotidien de 20 euros ? Et comment éviter les flots de touristes et la flambée des prix qui les accompagnent ?

La solution : rendez vous sur l’île de Cat Ba ! Logique non ? En effet, la zone de la baie d’Along à souffert du tourisme de masse et les prix s’en ressentent. Heureusement, à côté il y a sa sœur jumelle qui est elle encore préservée : la Baie de Lan Ha. Une succession de paysages magnifiques qui vous mettent la larme à l’œil quand vous vous rendez compte de la chance que vous avez de voir ça.

On peut facilement accéder à cette merveille en logeant sur l’île de Cat Ba. D’ailleurs, l’île en elle même est aussi un spectacle en son genre. Un ensemble de roches géantes couvertes de jungle où vous trouverez des hôtels très corrects pour une dizaine d’euros la nuit. Si vous voulez plus d’infos sur l’île de Cat Ba on a écrit un superbe article dessus.

 

Hanoï la culturelle

 

A l’image du Vietnam, Hanoï a terriblement souffert. Entre l’occupation française, la révolution communiste, la guerre contre le sud Vietnam et les bombardements américains...

Cependant, si Hanoï a un triste passé, elle est tout de même plus accueillante que sa rivale Ho Chi Minh Ville. En effet, l’offre de bonnes adresses pour se restaurer est monstrueuse et il y a pléthore de belles balades à y faire. Pour être honnêtes, plus on y a passé de temps plus on s’y sentait chez nous. Si vous voulez plus d’informations sur Hanoï c’est par ici !

 

Se déplacer : Le Vietnam du Sud au Nord

 

C’est bien beau tout ça, ça en fait des merveilles à aller voir mais ça se passe comment concrètement ?

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-vietnam-nord-sud-bus-siege-inclinable

Et bah je vais vous le dire clairement ça se mérite ! Ça se traduit par un total de 44 heures de bus dont 2 nuits complètes à somnoler sur un siège inclinable. Et vous pouvez même y ajouter 2 heures de bateaux pour aller sur l’île de Cat Ba.

Au total on en a eu pour 80 euros de transports pour 2, soit seulement 40 euros chacun. Bien sûr, ces chiffres ne comprennent que les déplacements entre les villes. Ils n’intègrent pas les location de scooters ou encore les tickets de bus de ville.

Au Vietnam, de nombreuses compagnies de transport vous permettent de traverser le pays. Il n’y a pas de monopole façon SNCF et vous avez donc le choix.

 

Réserver un bus au Vietnam

 

Lorsque vous voulez réserver un bus au Vietnam, il y a plusieurs options.

  • Réserver sur internet :

    la pire option, car c’est souvent plus cher et en plus ça n’est pas du tout flexible si vous modifiez votre parcours. En effet, nous avons décidé du nombre de jours de nos séjours au fur et à mesure que nous avancions. Cela permet de prendre plus ou moins de temps à chaque étape en fonction de vos envies.

  • Réserver via votre hôtel :

    nous avons utilisé cette option une fois. C’est pratique si vous préférez attendre le bus tranquillement dans votre hôtel. En plus, vous n’aurez pas à vous déplacer jusqu’à la compagnie de transport ni pour acheter le billet ni pour aller prendre le bus. Cette possibilité dépend toutefois de l’accessibilité de votre hôtel. Le prix change ne change pas ou peu. L’horaire est assez peu fiable.

  • Réserver directement auprès de la compagnie de transport :

    C’est dans tous les cas l’option la moins cher ou au pire équivalente avec la réservation via l’hôtel. Si vous arrivez à l’heure ou pas trop en retard, vous êtes sûr d’avoir le bon bus. L’inconvénient, c’est de se déplacer jusqu’au bureau de la compagnie.

 

Nos trajets et les compagnies auxquelles on a eu recours

 

Trajet Ho Chi Minh Ville – Mui Né : 5 heures de bus avec Futa Bus. 10 euros pour 2.

Trajet Mui Né – Hoi An : 14 heures de bus avec Hanh Café. 23 euros pour 2.

Trajet Hoi An – Hué : 4 heures de bus avec Hanh Café. 6 euros pour 2.

Trajet Hué – Hanoi : 12 heures de bus avec The Sinh Tourist (compagnie la plus réputée). 16 euros pour 2.

Trajet Hanoi – Cat Ba aller et retour : 2 fois 3 heures avec Hoang Long. 25 euros pour 2.

 

Se déplacer à l’intérieur des villes

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-selfie-couple-vietnamContrairement à la plupart des pays d’Asie du Sud-Est, on ne trouve pas de Tuk tuk au Vietnam. En effet, ils sont remplacés par les taxis et les moto dop, des conducteurs de moto qui vous font monter derrière eux. Les autres options sont la location de scooters/voitures, les bus publics et la marche !

Pour notre part nous avons énormément marché. ça nous a permis d’économiser pas mal d’argent et en plus on a de supers beaux mollets maintenant !

Honnêtement à part pour faire des excursions, auquel cas c’est pratique de louer un scooter, les taxis ne sont pas indispensables. En effet, les lieux d’intérêts sont assez concentrés dans les villes. Si vous ne prenez pas un logement excentré par excès de radinisme, ça le fera très bien.

Si vous ne voulez pas avoir d’aussi beaux mollets que nous et que vous préférez prendre le taxi, sachez que c’est assez simple. Il vous suffit d’en héler un et lorsqu’il s’arrête à votre hauteur, négociez le prix avec lui.

 

La négociation avec le taxis

 

Dites lui où vous voulez aller, demandez lui combien cela va vous coûter et laissez le proposer un prix. Même si le prix proposé vous paraît correct, n’hésitez pas à proposer un prix inférieur, on ne sait jamais. Si le prix qu’il annonce vous paraît cher, proposez lui un prix nettement plus bas, l’objectif étant après 1 ou 2 échanges de trouver un prix entre les 2. Dans tous les cas si le prix final ne vous convient pas, n’insistez pas, dîtes juste non merci et recommencez avec le prochain. Il y en a à profusion et vous en trouverez toujours un a un prix correct. Bien sûr, l’objectif n’est pas non plus d’arnaquer le taxis. Une négociation réussie c’est quand chacune des 2 parties y trouve son compte.

 

La location de scooter

 

Bon honnêtement, si vous ne le sentez pas ne vous y risquez pas. Ce serait dommage de tout gâcher pour ça. Par contre, si vous avez déjà conduit un 2 roues en France, n’hésitez pas. C’est hyper pratique et ça permet de découvrir de beaux endroits en dehors des sentiers battus. Pour notre part nous n’avons pas voulu en louer dans les grandes villes où la circulation est quand même chaotique. Nous en avons loué seulement dans la petite station balnéaire de Mui Né et sur l’île de Cat Ba. Si vous voulez davantage d’infos sur la location de scooter et sur ce que vous risquez en cas de confrontation avec la police vietnamienne c’est par ici.

 

La gastronomie Vietnamienne

 

Du Sud au Nord, on a eu le plaisir de goûter une incroyable diversité de plats au Vietnam. De manière générale, les recettes vietnamiennes comportent beaucoup d’ingrédients et sont plutôt peu grasses. Les quantités de viandes sont petites et au contraire il y a des légumes, des herbes et des épices à profusion.

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-soupe-vietnam
Pho Ga

Nos plats préférés :

 

  • Le Pho Ga : c’est une soupe de nouilles au poulet. Le bouillon qui fait toute la différence. Chacun l’agrémente en fonction de ses goûts via des piments et du citron vert. C’est le plat le plus répandu et le plus commun du pays.

  • Le Bun cha : c’est la spécialité d’Hanoï. On va pas faire une liste de la dizaine d’ingrédients mais pour la petite histoire, c’est le plat qu’a choisi Obama quand il est allé au Vietnam. Si vous voulez faire sourire un serveur dans la capitale, dites lui que vous prendrez un « bun cha Obama ».

  • Le Banh Mi : rare héritage de la France, la baguette de pain. Le banh mi est donc un sandwich baguette avec des légumes comme de la carotte et du radis. La viande le plus souvent utilisée pour le garnir est le porc poêlé. Il est parfois accompagné d’un délicieux pâté tartiné dans sur le pain.

 

Le budget à prévoir pour un voyage au Vietnam

 

Ça a été une de nos plus belles surprises du séjour. Le coût de la vie au Vietnam est largement inférieur à celui de la France. C’est même le plus faible que nous ayons rencontré jusqu’ici. On a donc pu se faire pas mal de petits plaisirs tout en respectant largement notre budget initial. Par exemple, une journée de bateau + kayak avec repas inclus dans la baie de Lan Ha ne nous a coûté que 19 euros par personne. Un repas basique (soupe de nouilles au poulet) coûte entre 1 et 1,50 euros. Une bière coûte en général 60 ou 70 centimes. Un paquet de cigarettes, entre 50 centimes et 1,20 euros.

Au total, nous avons dépensé 904 euros pour 2. Soit 21,18 euros quotidien par personne. Comparez avec n’importe quelle destination européenne et vous verrez très vite la différence.

 

Ce que nous avons pensé du Vietnam

 

Les +

 

On reconnaît que le Vietnam est un pays que l’on connaissait assez peu avant de le visiter. Bon OK on a tous vu des films américains sur la guerre et on sait que c’est une ancienne colonie française. La baie d’Along est aussi un panorama qu’on a pu voir sur des photos. Mais concrètement à part ça, on ne savait vraiment pas à quoi s’attendre et on a pas été déçus !

 

La culture

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-repas-vietnam-nouilles

Au point de vue culturel, il y a une richesse énorme. On peut voir que l’attrait pour les arts est clairement plus important au Vietnam que chez son voisin le Cambodge.

 

La gastronomie

 

La cuisine nous a fait littéralement fondre. A part dans les lieux très touristiques, on a à chaque fois fait de superbes découvertes culinaires. Une alimentation qui a l’avantage d’être moins riche que la nôtre et qui laisse donc pas mal d’énergie. Vous me direz, heureusement parce qu’il en faut beaucoup pour traverser le pays !

 

La chaleur des gens que nous y avons rencontré.

 

Les relations vendeurs/acheteurs ne sont pas toujours terribles au Vietnam. Cela peut d’ailleurs un peu biaiser l’image que l’on se fait des Vietnamiens. Cependant, dans les “homestays” où vous logez chez les gens (chose très fréquente au Vietnam), vous êtes bien souvent reçu comme un membre de la famille. Il nous est arrivé plusieurs fois de nous de nous faire inviter à manger. On a souvent eu le droit à des petites attentions pleines de gentillesses. Il y a également eu pas mal de personnes hyper sympathiques qui étaient contents de nous donner un coup de main ou encore d’autres qui s’intéressaient vachement à nous.

Bref, leur facilité à la discussion et à trinquer à l’alcool de riz nous a bien plu.

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-julie-et-leo-baie-d-halong-baie-de-lan-haLa nature

 

La nature a doté le Vietnam de paysages splendides qu’on ne retrouve nul par ailleurs. Il y a la baie d’Along, certes c’est magnifique mais ce n’est qu’une toute petite partie de l’iceberg. Entre les dunes de Mui Né, les rizières des campagnes ou encore l’île de Cat Ba, on en a vraiment pris plein la vue. Et encore, on a choisi de passer beaucoup de temps sur la côte et dans les villes. On est très curieux d’en voir plus sur l’arrière pays. La prochaine fois qu’on vient au Vietnam, on ira aussi voir Ninh Binh et le Parc national de Phong Nha-Ke Bang.

 

L’argent

 

On a beau dire, c’est le nerf de la guerre. Et je peux vous dire qu’en tant que français on a de la chance ! Parce qu’on a clairement de quoi voir venir dans ce pays. C’est le moins cher d’Asie du Sud Est et franchement c’est un endroit idéal pour voyager. D’ailleurs on a rencontré pas mal d’autres routards dans tous ces bus et ces auberges où on a logé. Mais dans l’ensemble on a été plutôt étonné du petit nombre de touristes qu’on a rencontré en dehors des points chauds. Ça, ça veut bien dire qu’il faut en profiter tant qu’ il est encore temps ! Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire n’est ce pas ? 🙂

 

Les –

 

La corruption

 

Vous en verrez probablement durant votre séjour au Vietnam. Entre les tickets de bus longues distances achetés par les locaux directement au chauffeur à une station service ou encore les policiers qui cherchent des noises aux touristes ayant loué un scooter, le bakchich est monnaie courante dans le pays. Ce n’est pas pour rien que le Vietnam a été classé 112ème sur 168 pays sur l’échelle de la corruption en 2015. Si vous voulez des idées pour éviter de vous faire avoir par la police c’est par ici.

 

La circulation dans les grandes villes

 

Autant vous le dire, être piéton au Vietnam n’est pas toujours une partie de plaisir. En effet, les voitures y sont très fortement taxées, une immense majorité de vietnamiens se déplace donc en scooter. Ajouter à cela un code de la route chaotique et basé sur le système débrouille, vous pourrez alors avoir une idée du trafic dans le pays. Dans l’ensemble, on s’y habitue assez bien. Cependant, Hanoï et surtout Ho Chi Minh Ville peuvent être crevantes à visiter. Il faut beaucoup d’attention et de vigilance pour vous y déplacer en sécurité.

 

Le comportement de certaines vendeuses dans les magasins

 

Dans certains magasins on a quelques fois eu droit à des comportements très étranges des vendeuses. Leurs actions étaient toujours dirigées à l’encontre de Julie, donc on s’est dit que ça devait un truc de femmes. Par exemple, Julie regardait un tee-shirt quand d’un coup la vendeuse est venue lui arracher des mains et le reposer dans le bac. Une autre fois les vendeuses nous ont littéralement collées dans le magasin (genre carrément épaule contre épaule) et dévisageaient Julie.

Quand c’est comme ça plutôt que de péter les plombs parce qu’on ne comprenait pas ce comportement on s’est simplement cassé sans rien acheter. On a toujours pas élucidé ce mystère donc si certains d’entre vous une réponse à nous donner ce serait avec plaisir.

 

Voilà, vous êtes prêts pour le Vietnam !

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-selfie-couple-vietnam-eau

 

Si vous vous posez encore d’autres questions sur le Vietnam, n’hésitez pas dans les commentaires. On se fera un plaisir d’y répondre ! En espérant que ce guide vous aidera à préparer votre voyage au Vietnam. Retrouvez tous nos bons plans en détails dans les articles correspondants à nos destinations au Vietnam : Mui Né, Hoi An, l’île de Cat Ba et Hanoï.

 

Nous serions enchantés que vous preniez 2 minutes pour nous faire un petit retour :

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

 

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Comments (5)

  1. Beau reportage. Il a, par ailleurs, l’avantage d’être assez synthétique, ce qui permet d’avoir assez rapidement une vision du pays (de surcroît, on peut approfondir certains points avec des liens proposés au fil du guide). Je retiens de cette lecture que le Vietnam est assez « vierge », qu’il présente un intérêt culturel, que sa gastronomie gagne à être connue et que, si je m’y rends, je ne mets pas grand chose dans ma valise car la vie y est bon marché (pour un occidental) et que je pourrais m’y faire faire des vêtements et des chaussures sur mesure (gare à la surcharge au retour 😉). Promis, la prochaine fois que je prévois un vol de 15h (minimum), le Vietnam sera en tête de liste de mes destinations. Merci à vous, Léo et Julie, de vos commentaires, conseils et suggestions. Bon vent pour la suite de votre périple.

  2. Salut
    Très sympa. Votre site est très agréable à lire et regarder. Nous sommes allpls 5 fois dans ce pays. Vous découvriez ce pays, et vos impressions me rappellent la « 1ère fois » où nous y sommes allés. On aime bcp ce pays, que l’on découvre en couple, en solo, en louant des motos, des Minsk… on est motard, et jeunes retraités. On aime le grand nord en moto, Babe, HaGiang, Sapa.
    Pour les vendeuses, de vêtements on a eu ce comportement quand on n’achetait rien. On a même été poussé dehors. C’était en plein centre Hanoï. Dans les campagnes, c’est bcp plus sympa.
    Comme vous on est fans de la nourriture vietnamienne .
    On n’a pas vraiment de soucis avec la corruption, même les poulets qui nous arrêtent sur les Minsk sont sympas: peut être le privilège de l’âge..
    On loue aussi des scoots en ville, et on adore être dans la foule pétaradante.
    On ne supporte pas les bus de nuit, il n’y a pas mieux pour ne rien voir d’un pays, on n’y dort pas, bruit, chaleur ou froid, étroitesse coincé sous le toit. Une seule fois nous a suffi. Pourquoi ne prenez-vous pas le train de jour?
    Continuez à narrer ainsi votre voyage, c’est très bien.
    Gilles et Babette

  3. Merci Jean-Michel, merci Gilles et Babette. Ça nous fait bien plaisir de lire vos superbes messages 🙂

    PS à Gilles et Babette : nous avons pris le bus de nuit pour avoir plus de temps pour profiter des journées. Visiter le Vietnam en moto ça nous plairait aussi, ça sera probablement pour une prochaine fois 🙂

  4. Très beau article sur le Vietnam. Il est assez complet pour l’histoire, la géographie, la culture, ainsi que la mode de vie des habitants. Cepandant, il manque encore d’autres régions du Nord avec des paysages à couper le souffle et des ethnies colorées, loin du toursime de masse. Merci bien à l’auteur!

  5. Merci beaucoup pour tous les conseils et bon plan!! Super bien fait et agréable lire. Ça va beaucoup m’aider pour la préparation de mon voyage en mars. Bon route à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge