blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-chateau-moyen-age-guedelon-france-coronavirus
France

Guedelon : ils bâtissent un château fort

Spread the love

“La volonté trouve, la liberté choisit. Trouver et choisir c’est penser” disait notre cher ami Victor Hugo bien après le Moyen Âge. Et des penseurs libres comme lui, on en a trouvé un paquet au château de Guédelon. Un lieu hors du commun où nous sommes passés à l’occasion de notre voyage pour la Méditerranée. 

Une idée courageuse

Il y a maintenant 25 ans, des femmes et des hommes téméraires eurent l’idée d’un projet jusqu’ici jamais vu. “Construire un château comme ils le faisaient au Moyen Âge”. Un rêve qui paraît bien ambitieux et surtout un gouffre financier accessible seulement à de richissimes mécènes. Et bien non, il n’en est rien. Des professionnels et surtout des passionnés se sont réunis autour de ce qui était au départ un chantier d’insertion pour en faire une construction colossale pleine de sens. Ici vous ne trouverez pas de transpalette, de camion, de container ou de parpaing.

Ce qu’il se passe concrètement au château de Guédelon 

Au cœur de la forêt, dans l’Yonne en Bourgogne, 70 ouvriers se démènent au quotidien pour mener à bien la construction du château “médiéval”. Pour pouvoir financer les travaux, le chantier est ouvert au public. Il a reçu près de 300 000 personnes en 2019. Les visiteurs peuvent s’y promener et s’y entretenir avec les différents artisans qui semblent très heureux de pouvoir partager leurs savoir-faire. En effet, ils se sont beaucoup renseignés et presque 100 % des tâches sont effectuées comme à l’époque médiévale.

Le tout est piloté par un conseil scientifique qui vérifie la faisabilité de la chose et l’adéquation avec les méthodes ancestrales. À l’entrée des lieux, vous pourrez découvrir le village des ouvriers, de la sympathique potière, aux tailleurs de pierres en passant par le cordelier. Chaque artisan a un rôle bien défini et entre en scène à un moment où à un autre de la construction ou dans la vie quotidienne du château. À la sortie du village, il y a même un moulin qui fonctionne comme au Moyen Âge.

Enfin, vous pourrez visiter l’intégralité du château en construction. En août 2020, celui-ci était déjà bien avancé puisque les principaux bâtiments sont déjà terminés et que la porte principale est en cours de construction. D’après ce que nous avons compris, il est possible que d’ici quelques années, tout le gros œuvre soit terminé.

Pourquoi on a trouvé ça génial Nos coups de cœur vont tout particulièrement aux boulangers et aux maçons. En effet, dans la cour du château, le talmelier, présente la manière de dégrossir la farine obtenue au moulin. Puis il explique comment en faire des boules de céréales (d'où sûrement l'appellation boulangerie qui viendra des siècles plus tard). C'est passionnant, cela donne un éclairage sur la manière dont les gens se nourrissaient au Moyen Âge. La personne saura bien nous renseigner sur l'aspect primordial de pouvoir se nourrir à toutes saisons (transformations, méthodes de conservation et de stockage). Ensuite, un homme fort sympathique, qui nous explique qu'après avoir été infographiste, il s'est présenté comme bénévole au château. Puis il nous dévoile les dessous de la construction de la porte entrée, les deux tours et les systèmes qui permettent de réaliser des "voûtes en croisées d'ogives" . Mais si, je suis sûr que vous voyez à quoi ça ressemble ! C'est quand on regarde au plafond d'une cathédrale et qu'on se dit "Ouah mais comment ils faisaient pour faire ça ?". Ici, ils savent toujours le faire et l'expliquer de façon limpide. Bref, c'est hyper impressionnant et passionnant le Moyen Âge. Allez-y ! Si ça vous intéresse, foncez les voir avant qu'ils ne finissent le château. Même si au vu de l'engouement autour du projet on ne doute pas qu'il y aura d'autres constructions en plus de cette merveille. Enfin, si vous sentez que vous aimeriez apprendre à faire un travail manuel nouveau, sachez qu'ils organisent des stages découverte d'une semaine (même si je crois que c'est un peu en stand by à cause du Coronavirus ou de la Covid-19). Ce qui est superbe dans ce projet, c'est d'une part le fait d'essayer quelque chose qui paraît impossible. En avançant pierre après pierre et en adaptant le plan au fur et à mesure. Par exemple, le fait d'être devenus indépendants financièrement leur permet de ne pas avoir à rendre de compte à des actionnaires, politiques locaux... D'autre part, de faire tout ça en laissant toujours de nouvelles personnes s'incorporer et donner de la force au rêve. De plus, l'aspect écologique et logique des procédés de la construction et de tout ce qui est produit à Guédelon forcent le respect. Enfin, nous avons été enchantés par la poésie et l'harmonie qui se dégagent de ce spectacle de chantier infini. Vous l'aurez compris, cette visite nous a bien plu. On ne s'attendait à rien, quelle surprise ! C'est pourquoi nous tenions à vous la partager. Le sujet est largement survolé dans cet article et vous pourrez trouver beaucoup plus d'informations sur leur site : https://www.guedelon.fr/
blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-chateau-guedelon-moyen-age-france-coronavirus

Pourquoi on a trouvé ça génial

Nos coups de cœur vont tout particulièrement aux boulangers et aux maçons. En effet, dans la cour du château, le talmelier, présente la manière de dégrossir la farine obtenue au moulin. Puis il explique comment en faire des boules de céréales (d’où sûrement l’appellation boulangerie qui viendra des siècles plus tard). C’est passionnant, cela donne un éclairage sur la manière dont les gens se nourrissaient au Moyen Âge. La personne saura bien nous renseigner sur l’aspect primordial de pouvoir se nourrir à toutes saisons (transformations, méthodes de conservation et de stockage).

Ensuite, un homme fort sympathique, qui nous explique qu’après avoir été infographiste, il s’est présenté comme bénévole au château. Puis il nous dévoile les dessous de la construction de la porte entrée, les deux tours et les systèmes qui permettent de réaliser des “voûtes en croisées d’ogives” . Mais si, je suis sûr que vous voyez à quoi ça ressemble ! C’est quand on regarde au plafond d’une cathédrale et qu’on se dit “Ouah mais comment ils faisaient pour faire ça ?”. Ici, ils savent toujours le faire et l’expliquer de façon limpide. Bref, c’est hyper impressionnant et passionnant le Moyen Âge.

Allez-y !

Si ça vous intéresse, foncez les voir avant qu’ils ne finissent le château. Même si au vu de l’engouement autour du projet on ne doute pas qu’il y aura d’autres constructions en plus de cette merveille. Enfin, si vous sentez que vous aimeriez apprendre à faire un travail manuel nouveau, sachez qu’ils organisent des stages découverte d’une semaine (même si je crois que c’est un peu en stand by à cause du Coronavirus ou de la Covid-19).

Ce qui est superbe dans ce projet, c’est d’une part le fait d’essayer quelque chose qui paraît impossible. En avançant pierre après pierre et en adaptant le plan au fur et à mesure. Par exemple, le fait d’être devenus indépendants financièrement leur permet de ne pas avoir à rendre de compte à des actionnaires, politiques locaux… D’autre part, de faire tout ça en laissant toujours de nouvelles personnes s’incorporer et donner de la force au rêve. De plus, l’aspect écologique et logique des procédés de la construction et de tout ce qui est produit à Guédelon forcent le respect. Enfin, nous avons été enchantés par la poésie et l’harmonie qui se dégagent de ce spectacle de chantier infini.

Vous l’aurez compris, cette visite nous a bien plu. On ne s’attendait à rien, quelle surprise ! C’est pourquoi nous tenions à vous la partager. Le sujet est largement survolé dans cet article et vous pourrez trouver beaucoup plus d’informations sur leur site : https://www.guedelon.fr/

Pouvez vous nous consacrer 2 minutes pour nous faire un petit retour ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?
  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 

Léo et Julie 

2 commentaires

  • TREHARD

    Description de l’ouvrage, synthétique certes, mais suffisamment éclairée pour rendre compte du bel état d’esprit mis en oeuvre dans ce projet assez incroyable et tout à fait fou!
    De surcroît, cet article nous apprend de nouveaux mots: talmelier par exemple. C’est-y pas beau !? 😉
    Bravo!

    Jean-Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.