blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-tente-de-toit-comment-choisir-voiture-vehicule-taille-poids
Astuces

Comment choisir votre tente de toit

Spread the love

 

“C’est super génial ce truc, ça va nous changer la vie”. Ça, c’était notre premier réflexe quand on a découvert la tente de toit. À ce moment-là, le coronavirus était venu à bout de notre projet de voyage en Amérique latine. On hésitait donc entre acheter une caravane comme des retraités, ou plutôt retaper un fourgon pour aller bivouaquer sur les routes de la Méditerranée. Tout ça nous paraissait quand même bien cher au bout du compte… L’explosion du marché des motorhomes est apparue dès le premier jour du déconfinement. Sur le marché de l’occasion, les vendeurs ont aussi proposé leurs produits plus chers car la demande augmentait. 

Le concept de la tente de toit abordé par Benoît (papa de Julie) nous est apparu comme une idée lumineuse. C’était la possibilité d’être complètement libres et autonomes, sans manœuvres complexes. Sans avoir à dépenser de somme faramineuse et tout en utilisant notre belle clio diesel. Le top vous ne trouvez pas ?

Pas si vite les copains. Ça ne s’achète pas par dessus le bras cet objet là. Il faut se renseigner avant de vous lancer. Nous ne sommes pas des professionnels, loin de là. Néanmoins, nous partageons ce que nous avons appris grâce à nos recherches pour vous faire gagner un temps précieux. Comme dit souvent Jean-Michel (papa de Léo), le succès c’est 90% de préparation et 10% d’action. Rapprochez vous de professionnels si vous avez la moindre question. Nous avons cessé de compter nos aller-retours chez Jacqueline, Auto Camping Car Service… Sans compter les heures passées sur des sites Internet non traduits 🙂

I/ La faisabilité du projet en fonction de votre véhicule

Clairement, on a eu beau chercher l’information, que ce soit sur Internet ou chez des revendeurs, personne n’a été capable de nous dire si oui ou non, c’était réalisable de mettre une tente de toit sur une Clio III. On a dû trouver les informations au compte goutte, un peu via la carte grise un peu grâce à Google, etc. Mais on a fini par trouver et c’est ça qui compte. 

1) La largeur maximale de votre tente de toit

Pour choisir votre tente de toit, sachez que sa largeur ne doit pas dépasser celle de votre véhicule. Il faut que vous vérifiiez bien les dimensions de votre modèle de voiture. Pour information, la largeur de la voiture intègre les rétroviseurs. Et heureusement d’ailleurs, parce qu’avec la largeur d’1.10 m du toit de la Clio, nous n’aurions pas pu mettre grand chose dessus sans cette règle. Pour la longueur, à moins que vous ayez une voiture sans permis, la plupart des tentes de toit sont moins larges qu’une voiture citadine. 

Le plus important est que le centre de la tente doit se situer au milieu des barres de toit latérales. Si vous avez des barres de toit longitudinales, vous n’aurez aucune contrainte sur ce point (vous pouvez modifier la largeur et la position des barres latérales). Si comme nous, vous devez fixer vos barres latérales, regarder où se situent vos fixations sur le véhicule.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-tente-de-toit-comment-choisir-ville
blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-tente-de-toit-comment-choisir-se-garer

2) Le poids maximum autorisé 

Encore une fois, ce n’est pas forcément clair dès le départ. Il faut savoir que même si votre voiture est censée pouvoir supporter son propre poids sur le toit (et oui sinon on se ferait écraser comme des moustiques au moindre tonneau), il n’en va pas de même lorsqu’il s’agit de rouler avec un poids fixé sur ce même toit. Regardez bien sur Internet pour votre modèle. Pour une Clio 3, par exemple, le total maximum est de 80 kilos en roulant. Ça limite déjà pas mal le choix parce que beaucoup de tentes font plus de 75 kilos. Comme il faut rajouter le poids des barres de toit et des fixations, c’est déjà hors jeu pour ces modèles en question. 

3) Les barres de toit

Pour installer votre tente sur votre toit, vous devrez la fixer sur des barres de toit. Mieux vaut prendre une marque reconnue, dont vous ne douterez pas de la solidité/fiabilité. La marque référence en termes de barres de toit est Thule. Les nôtres ont coûté 210 €, une dépense non négligeable. Certaines voitures ont déjà des barres longitudinales sur le modèle d’origine. Dans ces conditions, il est facile de trouver les transversales bon marché. 

Ensuite dans d’autres cas (comme pour notre Clio 3 de 2009 par exemple), il y a des points d’attache prévus pour des barres de toit. Pour savoir si vous en avez aussi, il suffit de décoller et de baisser un peu le morceau de caoutchouc du joint entre votre toit et le haut de vos portières avant et arrière. Si vous apercevez des vis noires torks c’est tout bon pour vous. 

Enfin, si vous n’avez ni barres longitudinales ni points d’attache, il vous faudra des barres de toit à griffes. Les vendeurs de chez Feu Vert, Norauto, Oscaro connaissent bien les propriétés de leurs produits et de la compatibilité avec votre véhicule. Pour ce point, il faut absolument se faire confirmer l’information par un professionnel. 

Consultez la notice et les instructions de la tente de toit que vous envisagez d’acheter. Pour notre Maggiolina nous avions la contrainte de la petitesse de l’automobile. La largeur entre les deux barres latérales devait être supérieure à 70 cm, ce qui était le cas pour la Clio. La largeur des barres devait aussi être égale ou supérieure à celle de la tente de toit pour un maximum de stabilité.  

Enfin, il ne vous reste plus qu’à choisir les barres en fonction de l’esthétique, du matériau utilisé (aluminium ou acier…). Pour vous les procurer vous pouvez soit passer directement par Internet sinon dans notre cas nous les avons acheté dans un gros Leclerc Auto à côté de chez nous.

4) Le choix du constructeur 

Une fois que vous vous êtes assurés de la faisabilité de votre projet, vous pouvez choisir votre tente de toit. Or, il y a quelques écueils à éviter. Pour en connaître certains, il nous a été utile de nous rendre dans plusieurs magasins de type Narbonne accessoires. Les boutiques qui à l’origine sont plutôt spécialisées dans la vente de caravanes et camping-cars revendent parfois également des tentes de toit. S’ils n’ont pas pu nous renseigner de manière claire sur la faisabilité de notre projet, ils nous ont en revanche appris beaucoup  sur les fabricants de tentes de toit.

Beaucoup d’entreprises vont et viennent sur le marché de la tente de toit. Si vous achetez un modèle chez un constructeur, que 3 ans plus tard celui-ci ne fabrique plus de tente de toit, il est peu probable que vous trouviez la pièce à remplacer en cas de casse. La durée de vie de votre tente peut en prendre un coup. Bref, renseignez-vous bien sur l’ancienneté et la fiabilité de l’entreprise en question. Consulter le site société.com, et les articles récents sur Google constitue déjà un bon début. Les grandes entreprises sont : Autohome, Naitup, James Baroud, Hussarde…

Enfin, en parlant avec les revendeurs, ceux-ci peuvent aborder certaines difficultés qu’ils rencontrent avec leurs fournisseurs. Par exemple, nous avons appris qu’un des revendeurs à côté de chez nous ne souhaitait plus travailler avec Jungle Tent car il avait été déçu plusieurs fois quant à la réactivité du SAV. 

II) Notre choix final et notre achat de la tente de toit

1) Notre tente de toit 

Après toutes ces recherches, nous nous sommes finalement arrêtés sur la tente de toit Airlander Plus de chez Maggiolina. C’est une des marques du constructeur Autohome, une entreprise italienne pionnière et une référence en la matière. Clairement, ce ne sont pas les moins chères. Même si nous avons pris la plus petite et la moins chère de la gamme, nous en avons tout de même eu pour 2700 euros. Bien sûr ce prix se justifie.

D’une part c’est une tente “en dur”, c’est-à-dire que c’est une coque en résine comme un coffre de toit. Ce qui est top pour éviter l’humidité au “remballage” sous la pluie. Les matériaux utilisés sont idéaux pour isoler l’habitacle, qui est d’ailleurs très bien pensé. Dans la tente de toit, la condensation n’existe pas (sensation moite comme dans une voiture) grâce à la respirabilité du tissu. D’autre part, elle s’ouvre et se referme en 2 minutes via une manivelle. Une fois ouverte, elle constitue une véritable petite chambre rectangulaire de 2m10 sur 1m30. Une fois dedans on se sent comme dans un petit chalet surélevé. Pour ce prix, l’équipement se compose aussi d’un filet de rangement, d’un matelas sur-mesure très confortable, de deux oreillers, de 4 poches de rangement en filet installés comme des chevets et d’une lampe Led tactile fixée au niveau de la tête. 

Nous avons hésité entre celle-ci et un modèle du même gabarit de la marque française NaitUp. Mais cette dernière proposait uniquement des formats type “canadienne” et non pas rectangulaire. Ce qui laisse moins de place pour bouger une fois à l’intérieur.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-tente-de-toit-comment-choisir-photo-largeur

2) L’acte d’achat 

Pour ce voyage prévu à partir de fin août, nous avons commencé à nous pencher sur la question en juin. Or, il faut savoir que certains constructeurs proposent des réductions si vous commandez plusieurs mois à l’avance. Malheureusement, ce n’était pas notre cas. Nous étions un peu court en timing pour acheter directement chez Autohome et nous avons donc regardé du côté des revendeurs qui proposent étonnement des prix parfois moins élevés pour les mêmes garanties. C’est ainsi que nous sommes tombés sur le site de Bewak. Après quelques échanges téléphoniques pour s’assurer de leur stock et de leurs conditions, nous avons cliqué sur “payer”. 2700 euros d’un coup et sur Internet, ça fait serrer les fesses. Nous n’avons pas été déçus et nous avons reçu la tente 10 jours plus tard exactement comme convenu, avec 5% de réduction et une garantie de 2 ans. 

A l’heure où nous écrivons cet article, nous voyageons en Italie depuis 3 semaines. Nous sommes toujours satisfaits et nous découvrons petit à petit tous les avantages d’une tente de toit. Le seul petit bémol réside au niveau des fermetures éclairs qui ne semblent pas assez robustes. Elles ressemblent davantage à celles d’un sweat qu’à des ouvertures censées durer des décennies. Voilà, vous en savez autant que nous sur les tentes de toit. Nous espérons que cet article pourra vous aider dans votre choix et vous faire gagner un temps précieux. 

Si vous auriez aimé avoir d’autres types d’informations, n’hésitez pas à nous en faire part. Nous garnirons l’article au fur et à mesure de vos suggestions. Nous réécrirons peut-être un autre article Astuces grâce à vous. 

Bon voyage et à bientôt. 

Léo et Julie 

2 commentaires

  • Misson

    Bonjour
    Pour le fermetures eclaires, je vous conseille d’ utiliser du lubrifiant téflon en bombe . Ca va glisser tout seul . J’ utilisais ce produit pour hisser facilement les grand voiles de cata de sport. Un jour j’ ai utilisé ça sur une fermeture qui coinçait.
    Donc cela vous les préservera.

    Super plan ces tentes de toits pour celles et ceux qui se contente de” light” et sont jeunes

    Bien à vous

    André

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.