blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-route-australie
Astuces

Les bienfaits inattendus d’un long voyage

Spread the love

Il fait sombre, pourtant il est 14 heures. Nous sommes rentrés en France depuis bientôt deux ans et nous voilà confinés dans notre appartement exposé au nord. C’est un mois de mars gris et pluvieux qui suit un long hiver de grisaille normande. Le coronavirus a mis un coup d’arrêt à nos vies d’hyperactifs occidentaux. On se retrouve avec Julie, revenue en urgence de ses vacances aux ski avortées pour cause de crise sanitaire. On positive, nous sommes heureux d’avoir enfin du temps pour nous et ce sera aussi l’occasion de nous remettre à écrire sur notre blog et vous parler des bienfaits du voyage.

Le retour en France

Nous sommes rentrés de notre grand voyage de 6 mois en mai 2018 et depuis tout est allé très vite. Nous avons dû retrouver un travail assez rapidement et nous nous sommes lancés à corps perdus dans nos nouveaux projets. Pour vous faire un résumé le plus succinct possible : nous avons trouvé un travail dans les deux mois suivant notre retour, Julie dans un cabinet d’audit en tourisme et moi en tant que commercial (je vends des cartes postales et des souvenirs pour les musées et offices de tourisme hihi). 

Nous nous sommes rapidement installés dans un appartement au centre de Caen. Puis, nous avons acheté 2 appartements, à la suite, que nous avons rénovés et adaptés pour devenir à notre tour des hôtes pour recevoir au mieux des voyageurs du monde entier. D’ailleurs, les voici Rue de Bayeux, Rue Pierre Girard. Enfin, nous nous sommes mariés il y a 3 mois.

Aujourd’hui, nous sommes donc loin des bienfaits des plages paradisiaques des Philippines et des sommets Himalayens du Népal. Nous vivons à 100 à l’heure et nous sommes un peu revenus dans le métro-boulot-dodo à la Française. Mais rassurez-vous, l’éclat dans notre œil ne s’est pas éteint pour autant. Maintenant, nous savons qu’une vie meilleure existe et nous savons surtout qu’elle est accessible à tous. Si nous acceptons de prendre peu de temps pour nous, c’est que le prochain voyage s’approche à grands pas. Nous sommes en train de fourbir nos armes et nos économies pour un nouveau périple encore plus long et plus exaltant.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-nepal-lac

Mais dans cet article nous avons décidé de vous écrire pour vous parler du voyage passé et de ses bienfaits. Nous n’allons pas vous parler de cascades ni de jungles ou de plages paradisiaques. En effet, ce qui nous intéresse ici ne sont pas les découvertes instantanées et les bonheurs immédiats. Plutôt que de nos 5 sens nous allons vous parler des bienfaits du voyage, de ce qu’il nous a appris et comment il nous a fait grandir.

Pour les nouveaux lecteurs : récap’ de notre voyage

Nous sommes partis en novembre 2017 pour plus de 6 mois de l’Asie à l’Océanie. Notre voyage nous a amené à traverser 9 pays du Népal jusqu’en Australie. Nous y avons vécu des aventures formidables, de la plongée dans îles paradisiaques en passant par le parapente dans l’Himalaya ou encore la visite d’innombrables sites remarquables. On a aussi eu le bonheur de goûter parmi les meilleures gastronomies du monde en mangeant tous les jours au restaurant pendant 6 mois. Nous en avons eu pour 9000 euros par personne en incluant l’achat de tout le matériel, vols, assurances, visas, sorties etc.

Ce fût la période la plus incroyable et inoubliable de notre vie. Ce que nous y avons appris et ce que nous y avons vécu nous a largement influencé. C’est pourquoi nous vous écrivons cet article. Nous souhaitons partager au plus grand nombre les bienfaits du voyage et montrer à quel point il est plus accessible qu’on peut le croire.

Les apprentissages

C’était totalement imprévu, mais en 6 mois nous avons appris et vécu autant de choses qu’en plus de 2 ans passés en France. Honnêtement, nous y allions surtout pour vivre une aventure. Sortir de notre quotidien et se confronter à autre chose. Nos seules attentes étaient de découvrir l’inconnu et de vivre des expérience hors du commun. Si de ce côté là nous n’avons pas été déçus, nous avons également été surpris par nos nombreux apprentissages.

En effet, lorsqu’on voyage longtemps, le temps s’étire et alors on prend le temps de faire ce dont on a réellement envie. On se reconnecte à nos besoins profonds et à leurs bienfaits. On se remet à lire et à s’intéresser à tous les sujets qui attirent notre attention. De plus, le fait d’entendre en permanence une langue étrangère, de lire en anglais ou en espagnol ou de ne pas comprendre les inscriptions urbaines stimule les neurones. Aussi, la gymnastique des devises, des conversions et l’adaptation aux “ça vaut X” est un réel agitateur pour la cervelle. Enfin, les rencontres, les expériences et les livres ne sont jamais aussi nombreux qu’à l’occasion d’un voyage. C’est donc la période idéale pour évoluer et grandir. Voici ce que le voyage a changé chez nous.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-riziere-paysage

Les bienfaits du voyage : la santé

La forme physique

Pour ma part (Léo), j’ai commencé le voyage avec une mauvaise condition physique. Je m’étais fait opérer du ménisque 3 mois avant et je n’avais pas été très assidu lors de ma rééducation. Les premiers jours au Cambodge (premier pays du périple) ont été un peu difficiles. Nous parcourions de longues distances à pied tous les jours. Même si les 2/3 restaurants par jour et la friture nous ont aussi fait grossir, nous améliorions notre “cardio” et notre endurance. Très vite, la marche, les randonnées et le snorkeling m’ont permis de retrouver une bonne condition physique qui ne m’a plus quittée du voyage. Mon inquiétude sur ma capacité à participer à toutes les aventures à venir s’est envolé, un régal. L’un comme l’autre, nous étions alors de véritables boules d’énergie et nous nous sommes surpassés à bien des occasions durant notre aventure.

La cigarette

A notre départ, nous étions tous les deux fumeurs. Julie fumait une petite dizaine de cigarettes par jour quand j’en fumais un paquet entier. Dès notre premier jour, Julie décida d’arrêter de fumer. En effet, notre 1er trajet était : Paris-Londres-Kuala Lumpur-Siem Reap. Un total de 28 heures avec 2 escales. C’était le billet le moins cher que nous avions trouvé mais c’était une sacrée épreuve psychologique.

Lorsque Julie m’a vu en sueur et à bout de nerf à Kuala Lumpur parce qu’il n’y avait aucun fumoir, elle s’est promis d’arrêter pour ne jamais être comme moi… Ce n’est pas très glorieux pour ma part, mais ça a eu le mérite de déclencher quelque chose chez elle. Les bienfaits du voyage apparaissaient déjà.

Très vite, elle s’est acheté un livre sur le sujet via Kindle. Une application très utile pour lire des livres sur ses centres d’intérêts tout au long du voyage. Ce livre est “Arrêter de fumer ?” du Professeur Gilbert Lagrue. C’est un ouvrage un peu vieillot mais qui a le mérite d’être uniquement scientifique et n’est en rien un pseudo manifeste de motivation à l’américaine. Elle a donc lu cet ouvrage qui l’a aidé à persévérer et à ne plus fumer du tout. Une réussite depuis maintenant plus de 2 ans.

Le prosélytisme discret de l’arrêt de la cigarette

Julie me lisait régulièrement des passages du livre. Au début, cela me dérangeait plus qu’autre chose car cela me ramenait à mon incapacité à arrêter. Et puis, au bout de quelques semaines, quand le fait de fumer est devenu une entrave au bon déroulement du voyage (stress, pauses obligatoires, recherche de lieux autorisés…). J’ai décidé de le lire à mon tour. Clairement, je n’avais pas très envie d’arrêter de fumer car j’aimais ça. Et je me disais que je le ferai quand j’aurais 35-40 ans.

En quelque sorte, je pratiquais la fameuse stratégie de l’autruche. Puis, arrivés en Thaïlande, alors qu’il était toujours compliqué de trouver des endroits pour fumer librement, j’ai décidé de faire un essai. J’avais des patchs et des nicorettes que j’avais achetés pour les trajets en avion. J’ai commencé à mettre un patch sans m’interdire de fumer, puis, j’ai fumé de moins en moins jusqu’à arrêter. Le reste du voyage s’est alors beaucoup mieux déroulé et nous a aussi coûté moins cher. Je ne vais pas tout vous détailler ici car ce n’est pas le sujet.

Le jeûne

De manière générale, nous avons été davantage connectés à notre corps pendant ces 6 mois (chaleur, fatigue, soif…). Nous n’avons jamais autant été à l’écoute de ce dernier. Lorsqu’on voyage, on est très souvent dépendant des autres pour manger. Et en Asie particulièrement, il faut parfois être très patient. Nous y avons vécu de fortes sensations de faim en attendant des assiettes qui paraissaient mettre une éternité à arriver. Cependant, ce n’est que vers la fin du voyage que nous avons commencé à nous intéresser au jeûne. Une pratique jusqu’alors inconnue pour nous.

Encore une fois, c’est un livre qui nous a mi sur la piste, “le pouvoir du jeûne : maigrir, guérir, rajeunir.” de Kentish Yéléna C. Là aussi, cette science mérite un article entier pour être réellement abordé. N’hésitez pas à lire ce livre plein d’enseignements si le sujet vous intrigue. Pour vous donner une idée, le jeûne intermittent, sans danger pour la santé, nous a permis de perdre 10 kilos chacun pour retrouver notre poids de forme après le voyage. Le principe est simple, la prise de repas quotidienne est opérée sur une plage de 8 heures. Aussi, le système digestif est “au repos” pendant au moins 16 heures par jour. Nous n’avons qu’une pratique et une connaissance limitée du sujet mais sachez qu’il recèle de nombreux autres bienfaits. Plusieurs documentaires vidéo Arte comme celui-ci sont très intéressants et disponibles gratuitement.

La santé en France

Autre observation majeure durant notre voyage : nous sommes bien chanceux d’être français. C’est vrai pour la liberté que nous permet notre passeport, mais c’est surtout vrai pour le recours gratuit à des soins de qualité. A l’étranger, dans des pays moins riches, vous ne voulez pas être malades. Si c’est le cas, il vous faudra probablement trouver une clinique privée pour être rassuré. Celle-ci pourra alors vous proposer des soins corrects (pas dans tous les pays) mais à un coût exorbitant. C’est pourquoi il est primordial de prendre une assurance lorsqu’on part en voyage ! En France, nous avons cette chance de pouvoir tous être soignés avec ou sans assurance onéreuse. Et ça c’est un chance qu’il ne faut jamais oublier.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-pauvrete-nepal-enfant

Les bienfaits du voyages : le mode de vie avant et après

L’écologie d’abord

Nous étions déjà sensibles à l’écologie avant notre départ de France. Notre voyage a amplifié cette sensibilité. Nous sommes encore d’assez mauvais élèves en la matière mais nous avons fait de nets progrès. Si nous étions rationnels, nos premières préoccupations seraient de devenir indépendants énergétiquement et de s’ancrer davantage dans notre territoire (troc, associations, producteurs). 

Aujourd’hui, notre appartement de 48 m2 est mal isolé et il nous arrive encore d’aller au supermarché. En revanche, notre panier de course moyen coûte un peu cher, mais les produits y sont davantage locaux et/ou bios. Nous n’achetons pas de bouteilles d’eau en plastique. Notre consommation de viande et de poisson a baissé drastiquement et nous tendons vers le zéro déchet et ses bienfaits. Faire sa lessive et ses produits ménagers, utiliser shampoing et savon solides et laver ses cotons sont désormais des gestes du quotidien.

L’écologie toujours

Aussi, nous ne jetons plus les produits périmés car le voyage nous a montré que nos intestins sont bien plus solides qu’on peut le croire. Pour ce qui est des produits non nécessaires, nous n’en achetons pratiquement plus jamais. Pour vous donner une idée, je crois avoir acheté 1 paire de sneakers et 2 pantalons depuis mon retour de voyage. Nous n’achetons plus que des 2ème main (Vinted, Leboncoin ou FacebookMarket) et surtout nous achetons très peu de choses.

Les exceptions à la règle ont été à l’occasion des chantiers pour rénover nos 2 appartements. En effet, si on peut aménager un appartement avec des meubles et objets déco d’occasion, il est plus compliqué de trouver des cartouches de silicone ou des lames de parquet déjà utilisées. L’emprunt au chef de chantier (Benoît, le papa de Julie) de nombreuses machines outil a été une bénédiction. Bien qu’ayant mauvaise conscience d’avoir fait autant de trajets en avion, nous n’avons pas encore de réelle solution pour pallier à ce problème. Pour notre prochain voyage, nous comptons sérieusement réduire l’impact environnemental de nos déplacements (c’est à l’étude).

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-nepal-croyance
blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-paysage-plage

La politique

C’est en rencontrant des personnes d’autres cultures qu’on a pu constater notre propre “propagande”. D’ailleurs nous n’avons plus de télévision. Pendant notre voyage, nous visitions plusieurs musées par semaine et découvrions comment l’Histoire est racontée différemment selon les pays ; en particulier au Vietnam. La France, comme dans de nombreux autres pays, y a occupé une place honteuse qu’elle se garde bien de conter à ses écoliers (colonisation, guerre d’Indochine). Notre patriotisme en a pris un coup du début à la fin du voyage. Un exemple parmi beaucoup d’autres qui nous ont amené à développer notre esprit critique sur notre vision du monde (sans tomber pour autant dans le complotisme). En ce sens, nous conseillons vivement de regarder Les Nouveaux Chiens de garde, un film documentaire réalisé par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat.

La vie ensemble

Si nous étions un couple fusionnel avant de partir, les épreuves traversées pendant notre aventure nous ont endurcis et rapprochés. L’un des bienfaits du voyage est d’apprendre à penser toujours à 2 et pour 2. Lors de nos quelques disputes, nous finissions toujours par revenir l’un vers l’autre, “on est toujours une équipe hein ?”. Nous avons appris à penser à l’autre, même lors des moments de tension. De plus, nous avons apprécié tant de moments merveilleux ensemble que quoiqu’il advienne nous savons que notre histoire restera toujours notre plus belle aventure. D’ailleurs, nous nous sommes mariés il y a 3 mois en le décidant 3 mois avant. Cela nous a paru être une toute petite marche à monter en comparaison de ces 6 merveilleux mois ensemble.

Ces deux photos sont le fruit du travail de Laura Marangolo

Les finances

Notre voyage nous a coûté 9000 euros chacun (~1500€/mois), soit toutes nos économies. A notre retour, il a bien fallu “se refaire” financièrement ; ne serait-ce que pour convaincre un propriétaire de faire de nous ses locataires. Pour ce faire, nous avons commencé à travailler dans le privé avec enthousiasme. Le début d’un job, c’est remettre sans cesse ses capacités d’adaptation à l’épreuve. Ce sont les bienfaits de la formation tout au long de la vie. Dans mon travail, je trouve du plaisir à arpenter la Normandie à l’occasion de rendez-vous avec les directeurs/directrices des sites touristiques régionaux. Julie est passionnée par les études de marché qui lui sont confiées et elle réalise des audits d’hôtels et de restaurants en parallèle.

“Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.” Fight Club, Tyler.

La tendance à vouloir obtenir la reconnaissance de sa direction ; à courir après les résultats n’est jamais loin. Nous pensions que nous ne serions plus sensibles au stress du travail ou au blues du dimanche soir mais c’est faux. Nous ne sommes pas payés très cher pour la France ; moins de 1600€/mois bien que diplômés tous deux d’un Bac+5 (le salaire médian français étant de 1789€ et le salaire moyen français de 2238€). 

Nous essayons de développer notre indépendance financière et ce #coronavirus nous montre que nous en sommes loin. De façon évidente, nous allons donc travailler dans les pays où nous voyagerons prochainement 🙂 Loin de nous l’idée de se plaindre, les 9000 euros qu’ont coûté ce voyage n’auraient jamais été aussi bien investis ailleurs. Nous n’avons jamais été aussi en accord avec cette citation : “Voyager est la seule chose qu’on achète et qui nous rend riche” Auteur inconnu.

Les rêveurs

Nous sommes probablement passés pour des rêveurs à notre retour. L’exemple des maisons de retraite est assez parlant à notre avis. Certes, vivre à 3 générations sous le même toit semblait idéal pour le respect des aïeux en Asie. Selon nous, c’était ce qu’il fallait faire. Mais cette coutume s’inscrit dans un paradigme bien différent du nôtre, où l’intimité n’apporte pas tant de bien-être et où l’éducation des enfants est aussi faite par d’autres adultes que les parents. Ce qui paraissait facile là-bas est finalement difficile à appliquer ici.

De plus, le lien entre le corps et l’esprit qui était omniprésent en Asie se faisait de plus en plus discret en Occident. Julie a repris la danse, puis le yoga et “barre au sol” ; pour elle, mais aussi pour nous et pour son entourage. Nous méditons fréquemment avec l’application “Le petit bambou”, mais aussi “en freestyle” en s’inspirant des superbes séances de Mélisandre (yoga à la MJC Guérinière) pour prendre soin de nous.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-bali-piscine-1

La spiritualité

Lors de ces deux années passées en France, nous avons pu profiter davantage de nos amis et de notre famille. Le cancer et un nouveau décès dans la famille de Julie ont fait exploser en nous un sentiment d’injustice, de tristesse. Aujourd’hui le Covid-19 nous rappelle sans crier gare combien nous sommes fragiles. A l’inverse, une nouvelle naissance dans ma famille nous a montré la beauté de ce monde ; la magie dans les yeux d’un nourrisson et de ses parents ; qui nous font le cadeau de partager cela avec nous.

La spiritualité sans religion prend de plus en plus de place dans nos vies. Nous aimerions vivre en harmonie avec nous-même et avec tout qui nous entoure : la nature, les animaux, les êtres humains. Pour ce faire, nous rappelons souvent l’un à l’autre les accords Toltèques (1. Que votre parole soit impeccable 2. Quoi qu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle 3. Ne faites pas de suppositions 4. Faites toujours de votre mieux). Il nous est aujourd’hui impossible de toujours les respecter mais c’est un merveilleux défi qui nous permet souvent de mieux agir ou de revenir sur des actes regrettés.

La question de la vocation

Je me souviens m’être énormément posé la question de ma vocation. Vous savez ce fameux Graal qu’on cherche tous à atteindre ? Certains décident d’être médecins dès tout petit et réussissent à persévérer dans ce choix jusqu’à réaliser leur rêve. D’autres, dont nous faisons partie, avancent “poco a poco” sans savoir exactement où aller. En essayant une chose puis une autre. Ado, lorsqu’on se renseigne sur la question de notre futur métier, on est orienté vers le CIO et d’autres organismes plus ou moins efficaces…

Il y a aussi les livres ou même YouTube l’où on nous apprend à chercher notre “Ikigaï” ou notre “mission de vie”. On pense alors que lorsqu’on trouve sa passion et qu’on arrive à en faire un métier, alors on devient un être accompli et heureux pour toujours. Cependant, dans la réalité c’est souvent un chemin bien plus complexe qui dure le temps d’une vie. En effet, la vie est faite de cycles et votre vocation d’aujourd’hui sera peut être différente dans quelques années.

La spiritualité Lors de ces deux années passées en France, nous avons pu profiter davantage de nos amis et de notre famille. Le cancer et un nouveau décès dans la famille de Julie ont fait exploser en elle un sentiment d'injustice, de tristesse. Aujourd'hui le Covid-19 nous rappelle sans crier gare combien nous sommes fragiles. A l'inverse, une nouvelle naissance dans ma famille nous a montré la beauté de ce monde ; la magie dans les yeux d'un nourrisson et de ses parents qui nous font le cadeau de partager cela avec nous. La spiritualité sans religion prend de plus en plus de place dans nos vies. Nous aimerions vivre en harmonie avec nous-même et avec tout qui nous entoure : la nature, les animaux, les êtres humains. Pour ce faire, nous rappelons souvent l'un à l'autre les accords Toltèques (1. Que votre parole soit impeccable 2. Quoi qu'il arrive n'en faites pas une affaire personnelle 3. Ne faites pas de suppositions 4. Faites toujours de votre mieux). C'est aujourd'hui impossible pour nous de tout respecter (bon courage !) mais c'est un merveilleux défi qui nous permet souvent de mieux agir ou de revenir sur des actes regrettés. La question de la vocation Je me souviens m’être énormément posé la question de ma vocation. Vous savez ce fameux Graal qu’on cherche tous à atteindre ? Certains décident d’être médecins dès tout petit et réussissent à persévérer dans ce choix jusqu’à réaliser leur rêve. D’autres, dont nous faisons partie, avancent "poco a poco" sans savoir exactement où aller. En essayant une chose puis une autre. Ado, lorsqu’on se renseigne sur la question de notre futur métier, on est orienté vers le CIO et d’autres organismes plus ou moins efficaces… Il y a aussi les livres ou même YouTube l'où on nous apprend à chercher notre “Ikigaï” ou notre “mission de vie”. On pense que lorsqu’on trouve sa passion et qu’on arrive à en faire un métier, alors on devient un être accompli et heureux pour toujours. Cependant, dans la réalité c’est souvent un chemin bien plus complexe qui dure le temps d’une vie. En effet, la vie est faite de cycles et votre vocation d’aujourd’hui sera peut être différente dans quelques années.
blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-bienfaits-bilan-plage-paysage

Le voyage au quotidien

“Le bonheur n’est pas une destination à atteindre, mais une façon de voyager”. C’est en tout cas ce que nous avons conclu à l’occasion de notre périple. D’ailleurs, ces 6 mois hors du temps et du métro-boulot-dodo sont un super moment pour faire le point et prendre du temps pour réfléchir au sens et à la couleur que l’on souhaite donner à sa vie. Si vous êtes dans une période de questionnement, le voyage est un excellent moyen d’en sortir grandi et de vous rapprocher de vous même.

Ces petits bienfaits peuvent être retrouvés à domicile. Les travaux ont été pour nous de grands moments de partage, d’apprentissage en famille. Puis vint le plaisir de préparer l’appartement pour enchanter l’arrivée de chaque hôte : en écrivant un petit mot pour chaque voyageur, en offrant une bouteille de cidre local, en pliant joliment les serviettes de toilette blanches… Pour vous ce sera peut-être autre chose. 

Après votre voyage, vous pourrez aussi goûter à tous ces bienfaits dont nous vous avons parlé et voir tout ces changements se manifester dans votre vie. Alors, n’attendez plus et commencez à préparer votre grand voyage pour changer le cours de votre existence. Comme le dit un proverbe chinois “toutes les fleurs de l’avenir sont dans les semences d’aujourd’hui”.

Les bienfaits du voyage : ça vous plaît ?

Cet article est un peu différent des précédents. Nous nous livrons un peu plus et nous sortons des habituels conseils aux voyageurs. Nous vous proposerons probablement de plus en plus de contenu dans ce genre pour vous partager notre passion du voyage ; en espérant que cela vous plaise. Si vous voulez aller plus loin, nous avons écrit un Ebook sur notre voyage en Asie et ses bienfaits. Vous pouvez retrouvez la version gratuite en renseignant votre adresse email en bas de la page 🙂

Pouvez vous nous consacrer 2 minutes pour nous faire un petit retour ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?
  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 🙂

Un commentaire

  • Allain

    Bonjour à vous deux c’est avec grand plaisir que nous suivons vos périples.
    C’est toujours aussi bien écrit.
    On n’a un peu l’impression d’être un peu avec vous……
    Très bon initiative pour l’arrêt du tabac qui oui je vous l’accorde nous pourri la vie
    Bonne continuation pour votre aventure
    Dominique et Stéphane les petits jardiniers du beau jardin de mamie………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.