blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-thailande-guide-pratique-home

Préparer un voyage en Thaïlande : guide complet

Spread the love

Petit cours de géo de la Thaïlande

La Thaïlande à une superficie comparable à celle de la France, très étirée du Nord au Sud et souvent comparée à la tête de l’animal emblématique du pays : l’éléphant. Elle partage ses frontières avec le Myanmar (Birmanie), le Laos, le Cambodge et la Malaisie. Comme ses voisins, la Thaïlande est un pays humide (70% d’humidité ou plus toute l’année) et chaud (20° la nuit en hiver et jusqu’à 35° en été) : de quoi ravir les amateurs de plage et de nature tropicale 🙂

La Thaïlande peut être divisée en 4 régions :

  • Le Nord ayant Chiang Mai pour capitale

  • Le Nord-Est et le plateau de Korat

  • Le Centre et sa sublime Bangkok

  • Le Sud, trompe de l’éléphant longue de 900 kms jusqu’en Malaisie

 

En route pour la Thaïlande

 

La Thaïlande est un pays touristique depuis quelques années voire décennies. Si l’on peut visiter ce pays “à la Hammamet” c’est à dire arpenter les hôtels de prestige, profiter du climat et des plages exceptionnels du pays, le voyage peut être mille fois plus intéressant lorsqu’on s’immerge dans le pays du sourire. La Thaïlande a beaucoup à offrir et elle est d’ores et déjà réputée pour sa culture sanuk, ses îles (Koh) plus ou moins sauvages, ses plages de sable blanc et sa gastronomie.

Véritable havre de paix pour les touristes aisés, la Thaïlande commence à peine à freiner la construction des infrastructures touristiques pour conserver un peu de sa richesse naturelle. Nous avons essayé, dans notre itinéraire, de composer, en évitant le tourisme de masse dans un pays qui a encore beaucoup d’authenticité à offrir, notamment par sa population 🙂

Nous avons voyagé dans le Nord et dans le centre à deux, avant d’aller dans le Sud à 4 car nous avons eu la chance d’avoir la visite des parents de Léo pendant 2 semaines. On a donc vu le Sud dans un mode un peu premium par rapport au Nord.

 

Notre itinéraire en 40 jours

 

Chiang Mai – 11 jours
Ayutthaya – 2 jours
Pak Chong – 2 jours
Bangkok – 8 jours
Hua Hin – 4 jours
Ko Tao – 7 jours
Krabi – 6 jours

 

Nos coups de cœur et nos conseils

 

Bangkok la tentaculaire

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-selphie-couple-bangkokLa capitale thaïlandaise est un tout. Ses visites culturelles, ses centres commerciaux, sa vie nocturne, ses restaurants de rue, ses excentricités … Léo a écrit un article sur Bangkok. Mais pour vous mettre l’eau à la bouche sur cet article… notre petit coup de cœur culturel.

Coup de cœur : La maison Jim Thomson à Bangkok. C’est l’un des rares musées très bien présentés. Ainsi, vous pourrez recevoir une visite guidée en français dans la maison de ce collectionneur américain. Cet homme de goût a mélangé les cultures occidentales et asiatiques.

Par exemple : il a conservé l’architecture inclinée sur pilotis des maisons traditionnelles thaïlandaises (sans métaux), l’accès à sa demeure par le fleuve comme dans les villages, ou encore une maisonnette pour chaque membre du personnel autour de sa maison. Néanmoins, il a fait entrer les toilettes et la cuisine dans la maison, aménagé plusieurs pièces distinctes (la maison traditionnelle se transforme en fonction du moment : repas, prière…), et intégré des meubles européens à sa décoration. Visiter sa maison est un vrai délice !

 

Chiang Mai ou l’art de vivre

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-elephant

Si les tarifs de l’hébergement et de la restaurations sont bas, Chiang Mai peut vite vous coûter cher si vous vous laissez tenter par tous les flyers :). On a pas su résister… Il y a tellement de choses à faire !

En plus de s’être régalés (nous avons écrit un article sur le top 10 des restaurants à Chiang Mai) nous avons profité de la ville aux remparts carrés au travers de ses temples et de ses marchés. Mais aussi, nous avons fait la rencontre d’éléphants, sauté d’un canyon de 8 mètres, pris un cours de massage traditionnel thaï et glissé sur plusieurs tyroliennes hissées à plus de 40 mètres de haut.

Il est aussi possible de se faire des grandes randonnées, de visiter la plus grande bijouterie au monde, de sauter dans des cascades, de participer à des cours de cuisine ou de méditation… On vous explique tout ça dans notre article sur Chiang Mai.

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-plage

Koh Tao la magnifique

 

C’est à Koh Tao que nous avons fait un baptême de plongée Léo et moi. C’est aussi là qu’on s’est sentis comme à la fin du film 99 francs. La version paradisiaque bien sûr. Léo a écrit un texte sur cette merveilleuse île de Koh Tao. Quel choc de savoir que l’on peut nager à quelques mètres de la plage aux côtés de requins d’environs 50 centimètres.

 

Hua Hin la tranquille

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-hu-hinHua Hin est l’une des premières stations balnéaires de Thaïlande. En 1911, le roi au pouvoir à l’époque lui a donné de l’importance en achetant une maison dans le village de pécheurs.

La plage d’une taille surdimensionnée attire aujourd’hui les familles russes, les jeunes kitesurfeurs, et les retraités blancs. On y mange plutôt bien, mais on se retrouve presque toujours entre touristes…

C’est un bon endroit pour faire une pause, se reposer et profiter des vagues. Dans le centre ville, pas grand chose à voir. Le marché laisse entrevoir le niveau de vie des habitants et laisse un souvenir odorant (de poisson séché) 🙂

 

Krabi

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-blue-pool-krabiNous sommes passés par cette petite cité ouverte sur la mer d’Andaman. La région offre des reliefs karstique mais aussi des sources d’eau chaudes. Dans le petit centre ville, hissé en haut de beaux escaliers, le temple Wat Kaew Korawaram est orné de fresques très particulières et très choquantes à la fois. On y voit des créatures inconnues et leurs organes génitaux en pleine scène de guerre. Allez voir.

Nous avons choisi Trip Store Krabi pour nous emmener en journée excursion. Au programme : ascension jusqu’à la blue pool (piscine naturelle bleue quasiment à la source d’eau chaude), puis baignade dans la Emerald pool (piscine naturelle verte en aval) suivi de l’accès à la Tiger Cave. C’est à la réserve naturelle de Khao Phra Bang Khram que sont les sources d’eau chaude (entre 35 et 42°). La zone est très fréquentée mais nous étions tout de même enchantés.

C’est une autre paire de manches pour visiter la Tiger Cave Temple ou Wat Tham Sua. En effet, l’agence vous emmène au pied d’une montée très pentue composée de 1237 marches irrégulières. C’est rude, ça fait mal aux cuisses et on pue avant d’avoir fait le quart 🙂 Là haut, dans les nuages, un immense bouddha doré est moins admirable que la vue qu’offre les 270 m d’altitude. C’était crevant mais très beau.

Ah oui, et on a mangé le meilleur brownie de notre vie à Krabi, au Zoo Café !

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-parc-national

Pak Chong ou le parc naturel de Khao Yai

 

Nous avons vraiment apprécié notre visite au parc naturel de Khao Yai. Ici la nature prospère tranquillement puisque seules 2 routes traversent les plus de 2000 km2 du parc. On y a vu des singes, des tortues, un crocodile, une vipère verte et autres reptiles. C’était magnifique.

Au contraire la ville de Pak Chong n’a pas grand chose à offrir en dehors du gite et du couvert pour accéder au parc dès l’aube. Nous avons écrit un article sur notre visite de Khao Yai.

Suivez ce lien pour découvrir notre article sur la jungle thaïlandaise à Khao Yai.

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-ayutthaya

Ayutthaya

 

Ayutthaya est l’ancienne capitale du Siam. Nous avons lu beaucoup de jolies choses sur cette ville, ce qui nous a donné envie de la visiter. Cependant, nous avons été déçus. Selon nous, la promesse n’était pas au rendez-vous. Probablement que le mauvais temps et un poil de malchance y sont pour quelque chose. On a tout de même adoré le Wat Phanan Choeng  et son Bouddha de 19 mètres de haut. Du coup, nous avons rédigé quelques lignes sur notre visite à Ayutthaya.

 

Se déplacer en Thaïlande

 

La Thaïlande, c’est un peu le niveau 1 de toute l’Asie concernant les transport. C’est facile, ça s’enchaîne sans problème et on est pas obligés de prendre de l’avance pour tout. On peut trouver l’information assez facilement tout simplement parce que cette dernière existe (contrairement au Sri Lanka où personne ne sait vraiment quand passe le bus).

Nous n’avons lu qu’une exception concernant les cars au départ de Khao San Road (rue des bars) à Bangkok, où il y aurait des vols dans les bagages alors que le bus est en circulation. Il est conseillé de partir d’un autre point pour éviter ce genre de filouteries.

De manière générale, ne réservez pas de transports sur internet. Souvent les tarifs sont beaucoup plus chers que sur place, non-remboursables/modifiables et vous devez tout de même vous rendre à l’agence/gare/arrêt de bus.

Egalement, si vous connaissez votre destination finale, cherchez un prestataire qui vous y emmène plutôt que plusieurs compagnies pour le trajet complet. Non seulement, vous paierez moins cher, mais aussi il s’engage à ce que vous arriviez à bon port. Ce conseil est applicable même s’il y a plusieurs moyens de transports utilisés dans votre trajet. Nous avons fait l’erreur de réserver en plusieurs fois chez Lomprayah, perdant ainsi une dizaine d’euros entre Ko Tao et Krabi. Lomprayah fait partie des entreprises qui peuvent vous emmenez de partout à partout en Thaïlande.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-train

 

Le train

 

Le train est un moyen de transport pittoresque. Nous l’avons pris pour le trajet AyutthayaPak Chong et cela nous a suffit. C’est sympa car vous vivez à la locale mais il faut avouer que c’est très lent et que les places sont à réserver la veille ou l’avant veille.

 

Le bateau

 

Souvent moins cher que l’avion, les speedboats peuvent être plus rapides si vous comptez le temps d’enregistrement à l’aéroport… Il est obligatoire si comme nous vous souhaitez accéder à Ko Tao. En effet, l’île de dispose pas d’aéroport. Il navigue en toute saison ce qui est très confortable pour l’organisation, mais qui peut aussi vous donner le mal de mer comme ça a été le cas pour notre aller. (C’était un peu vomiland la dedans :). Dans le doute on a pris un cachet anti-vomitif pour notre retour sur terre.

 

Le mini van

 

C’est un bon moyen de transport et pour notre part le seul moyen de repartir de Pak Chong (les trains et les bus étaient pleins le 31/12/17). C’est un peu plus court que le bus mais aussi un peu plus cher.

 

Le bus

 

Et enfin, le plus rapide et le moins coûteux… Le bus ! Tout est possible. Sur ce point, nous ne nous accordons pas avec les guides touristiques papiers qui conseillent de réserver bien en avance… Si vous avez Maps.me, vous pouvez même vous rendre à un arrêt de car sans l’aide d’internet pour trouver une office. Les agences pullulent dans la plupart des villes ou des ports. Ne lisez pas les commentaires sur internet qui sont souvent des recueils de plaintes ne reflétant pas la réalité. Non sans rire, quand on est content d’un trajet de bus on ne prend pas le temps d’aller noter l’entreprise. Au pire vous payez un peu plus qu’en ayant choisi le concurrent…

NB : Dans les bus, vous aurez parfois le plaisir de pouvoir regarder les concours de chants télévisés dont les thaïs raffolent. C’est kitch pour nous, comme le karaoké qui rassemble tous les jeunes du pays.

 

La marche

 

Au sein des villes, nous préférons souvent la marche quand cela est possible. Dans le cas contraire nous utilisons les bus de ville (donc uniquement à Bangkok). Nous trouvons les tarifs des tuk-tuks abusifs à Bangkok, lorsque ces derniers refusent d’enclencher le compteur. De manière générale, méfiez vous des inconnus trop gentils “mon fils étudie dans votre ville”, qui vous proposent des visites de villes trop bon marché ou qui vous annoncent qu’un monument est fermé.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-scooter

 

Le scooter

 

Nous avons opté pour cette solution pour atteindre le sommet de la Thaïlande (Doi Inthanon – Chiang Mai). Munis d’une assurance voyage très couvrante et de notre permis de conduire international, nous avions le choix entre un 50 cm2 ou un 125 cm2. Chiang Mai est une bonne ville pour mettre le pied à l’étrier de la conduite asiatique (à gauche en prime ! ). En revanche, nous déconseillons ce moyen de transport dans les plus grosses villes ou le trafic est dense et dangereux sauf si vous êtes motard en France. La location d’un 125 cm2 a coûté 4€ la journée.

 

Budget à prévoir

 

La monnaie est le Baht (THB). 1 EUR ~ 39 THB

Il est facile de retirer de l’argent en Thaïlande. Préférez retirer dans les grandes villes pour minimiser les risques de rupture, car on paye tout en cash. Par contre, des commissions s’appliquent (220 bahts par retrait = 5,60€). Nous avons donc préféré des grosses sommes d’un coup.

Les tarifs observés au mois de janvier (très haute saison)

  • Chambre dans une guesthouse : entre 8€ (Nord) et 16€ (à Bangkok, chambre avec salle de bain)

  • Repas dans un restaurant local AVEC DEUX BIÈRES : entre 6€ et 12€ pour deux (en fonction du lieu)

  • Repas dans la rue : 3€ pour deux repas en barquettes emportés ou consommés sur des petits tabourets en plastiques

  • Bière : 1 euro pour une bière locale

  • Bouteille d’eau : 50 cts d’€

  • Course en tuk-tuk : tout dépend si le conducteur veut bien mettre son compteur. Nous évitions ce mode de transport à moins d’y être contraints. Non seulement car nous aimons marcher pour découvrir un lieu, mais aussi parce que nous avons un petit budget.

  • Bus à Bangkok : 40 cts d’€

Nous avons dépensé en moyenne 32€ par jour tout compris lors de notre séjour.

 

Ce que nous nous avons pensé de la Thaïlande

 

Nature

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-chute-d-eauLa Thaïlande a subi des inondations catastrophiques en 2004 et en 2011 ce qui a détruit de nombreuses vies et provoqué des désastres économiques pour les survivants. L’exploitation forestière, l’agriculture et l’urbanisation avance peu à peu sur le diamant brut de la flore thaïlandaise. Elle reste d’une grande richesse et d’une immense variété. Il y a encore beaucoup à faire pour les amateurs.

Les animaux que vous verrez le plus souvent en Thaïlande sont… Les chiens errants ! Suivis pas les geckos peut être 🙂 De merveilleuses créatures y résident comme des éléphants d’Asie, des tigres, des singes, des crocodiles, des requins, des tortues, des serpents… Nous avons eu la chance de les rencontrer dans la jungle.

 

Culture

 

Le musée du Siam à Bangkok nous parle de la culture Thaï en général qui va de… la boite métallique ovale avec laquelle la vendeuse de tickets de bus vous rendra la monnaie, la boisson avec morceaux dans un mini sac plastique en passant par la poudre blanche que les femmes portent sur le visage pour s’apprêter. C’est sympa de voir un musée qui traite de la culture actuelle du pays, de façon ludique.

 

Sanuk ou pas sanuk ?

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-sanuk
Diplômés pour le massage thaï 🙂

Ce terme désigne plus ou moins la joie de vivre constante. Les thaïlandais cherchent à trouver de l’amusement et du divertissement dans tout ce qu’ils font. Même les tâches difficiles liées à un travail pénible peuvent être effectuées de façon sanuk. C’est un principe de vie.

Ainsi, il n’est pas rare de voir des ouvriers de la voie publique, du personnel de ménage ou des taxis chanter en bossant 🙂 Le fait que des employés de supermarchés chahutent dans les rayons n’est pas vu négativement en Thaïlande. En tant qu’occidental, on se dit tout de suite qu’ils jouent ça au lieu de bosser, qu’ils se foutent de leur boss ou qu’ils perdent du temps tout simplement. Au contraire, leur job est important pour eux, mais ce temps de détente fait partie du temps de travail, il permet que ce dernier se passe dans les meilleures conditions.

Si vous allez dans des boui-bouis, ne soyez pas vexés si un serveur rigole avec ses collègues alors que vous attendez votre plat. Il ne rit pas de vous, il est juste très sanuk 🙂 Dans la culture thaï, il est primordial d’être disponible pour le groupe côtoyé, le vivre ensemble et surtout le jeu.

C’est donc à nous de faire un effort pour retourner notre cerveau, et prendre en considération la quête du sanuk dans tous les échanges. Quand on attend son petit déjeuner pendant 1h30 c’est un exercice très difficile (vécu avec les parents de Léo) pour les européens que nous sommes.

 

Le pays du sourire

Si vous êtes préssés, très fatigués ou contrariés (= que votre degré d’adaptation est réduit), préférez des établissements très touristiques ou des chaînes. Vous aurez plus de chance de retrouver des standards lors de la prestation. Nous n’avons presque pas fait appel à cette option, mais il nous a fallu concevoir les journées en conséquence. Quand les guides touristiques conseillent 3 ou 4 activités dans la journée, ils ne prennent pas en considération le temps de repas > souvent c’est impossible !

Attention, lorsque vous n’êtes pas satisfaits, rien de sert de hausser la voix ou de s’emporter. La Thaïlande est à juste titre surnommée le pays des sourires. Mais ce n’est pas parce que tout le monde vous sourit sans cesse. C’est parce que le sourire est la réponse à tout, vraiment tout ! Le fatalisme bouddhiste considère que rien est grave si arrive à ne pas y prêter d’attention. Si un thaïlandais n’a pas compris ou qu’il ne peut pas accéder à votre demande, il peut arriver qu’il vous sourit quand même :).

 

Le saviez-vous ?

  • Le Wai est le geste pour se saluer en Thaïlande. Les mains jointes et le buste plus ou moins incliné, il témoigne une marque de respect à votre interlocuteur. Même Ronald McDonald vous fait un wai à l’entrée des fast food.

  • Le calendrier bouddhique est différent du notre et commence 543 ans avant notre ère ! Année 2018 => année 2561

  • Beaucoup de personnes prétendent, à juste titre ou non, avoir du sang royal. Rien qu’en 1910, le Roi Rama V avait 77 enfants.

  • Les Thaïlandais passent en moyenne 5h27 sur internet par jour, ce qui les hissent au 2ème rang mondial en la matière !

  • On mange Thaï avec une fourchette et une cuillère donc pas besoin de s’entraîner avec les baguettes avant le départ 🙂

 

Politique /Histoire

 

Vous passerez surement devant le monument de la démocratie à Bangkok, qui est au centre d’un boulevard orné du portrait de l’ancien Roi. Il ne faut pas long pour se questionner sur la politique et/ou l’histoire thaïlandaise, et ce même sans vouloir faire l’intello. Chaque question apporte une réponse floue, et nous sommes loin d’avoir tout compris.

Alors, nous avons pu saisir que :

  • C’est le seul pays à ne pas avoir été colonisé ou dominé par des puissances européennes.
  • Les militaires jouent un rôle prépondérant dans la politique, le système démocratique (avec gouvernement élu). La Thaïlande a connu 18 putschs et cinq élections générales depuis 1932 !
  • Tout n’est pas tout blanc ou tout noir… La situation politique est difficile à comprendre. D’un côté, les pro-stabilité / sécurité aux tendances populistes représentés par le roi. De l’autre, des groupes progressistes ayant historiquement la réputation d’ « imposer » la liberté par la violence. Du point de vue du touriste, en gros, si vous voyez un portrait de l’ancien roi dans le salon, vous êtes plutôt chez un défenseur de l’ordre et de la sécurité.
  • Le 13 octobre 2016, le Roi Rama meurt, laissant donc le trône à Rama X nouveau roi qui traîne une réputation sulfureuse. Il a déjà été vu partiellement dénudé, dévoilant ses tatouages, a épousé une cousine de ses cousines puis une roturière… Bref, il n’est pas très apprécié par les Thaïlandais attachés à la rigueur de leur ancien roi. Rama vit à Munich en Allemagne dans une luxueuse villa. Les thaïlandais vouent, pour beaucoup, un culte à l’ancien roi. Aujourd’hui, il est interdit de critiquer l’un des membres de la famille royale sous peine de risquer 3 à 15 ans de prison.

 

Religion

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-priere90% de la population thaïe est bouddhiste theravada. C’est une philosophie qui prend pour modèle de perfection spirituelle Bouddha. Selon elle, on accumule des mérites tout au long de notre existence (composée de plusieurs vies) dans le but d’atteindre le nirvana ou la fin des réincarnations.

La fin des cycles, c’est l’accès à la pureté, au travers d’une discipline de médiation et de principes de vie. Cela implique le mérite de la condition dans laquelle on se trouve également, ce qui est assez paradoxal. Ainsi, naître femme ou pauvre est la conséquence d’une vie antérieure sans contrôle sur ses désirs. En effet, afin de supprimer ses souffrances, les Hommes doivent supprimer leurs désirs pour ne plus être perturbés par ces derniers.

Les représentations du Bouddha dans différentes positions sont des Mudras. Il en existe 7 et correspondent chronologiquement aux positions de Bouddha de la méditation (assis en tailleur mains jointes) au nirvana (couché sur son flanc droit, souriant).

Les temples sont présents dans tous les coins de rue, et encore plus au Nord où la culture lanna considère chaque construction de temple comme une preuve bienséance. Ces lieux peuvent être des brouhahas remplis de touristes en passe d’obtenir la meilleure photo, ou au contraire des oasis de paix propices à la méditation. Alors, on se couvre les épaules et les genou, on enlève ses chaussures et on va voir 🙂

 

La gastronomie

 

Les thaïlandais ne pensent qu’à manger ! 🙂 Vous verrez ce peuple manger partout, tout le temps, seul ou en groupe car c’est la base d’une vie heureuse pour les thaïlandais. Ils mangent souvent hors de chez eux et les stands de cuisine de rue grouillent partout. Même si elle n’inspire pas toujours confiance, la cuisine de rue est souvent très bonne.

 

La nourriture

Loin des aprioris selon lesquels la nourriture asiatique est principalement composée de nouille et de riz, la gastronomie thaïlandaise est très riche et variée. Et même entre le Nord, le Centre et le Sud, les spécialités diffèrent. Le fried rice et le pad thai c’est déjà très bon, mais la cuisine thaïe ce n’est pas que ça !

(PS : Si il n’y a pas de citron vert ni de cacahuète dans votre pad thai c’est que vous êtes dans un restaurant pas terrible ! )

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-gastronomieDonc nous avons également adoré :

  • Les currys (avec riz ou pâtes de riz) quand on arrive à les manger, s’ils ne sont pas trop épicés. Le curry vert et le curry rouge sont très piquants ! Le curry jaune moins 🙂

  • Khao Soi – un plat du Nord, une soupe avec nouilles au oeufs croustillantes et bouilles

  • Noodle soup – une soupe de nouille comme son nom l’indique

  • Tom Yam – une soupe pimentée et aigre cuite avec herbes et épices

  • Massaman Curry – Souvent avec du boeuf et de tradition musulmane, c’est mon plat thaïlandais préféré.

Nous n’avons pas beaucoup aimé les salades de papaye verte et les desserts en général. Ni les fameux Mango sticky rice, mais c’est bien d’avoir goûté.

 

La boisson

Niveau boisson, vous verrez qu’avec la chaleur thaïlandaise, la Chang ou la Singha (bière) servie fraichement sublimera tous vos plats.

Il est clair qu’on ne peut pas imaginer tous ces goûts au regard de la description ci dessus, alors testez, sentez, goûtez, savourez et vous saurez 🙂

 

Les moins

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-roiLe “this is thailand” pour décrire le rêve éveillé que vous pouvez vivre en Thailande est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Ainsi, nous avons connu… Le calme d’une plage déserte, le son des baffes qui raisonne dans toutes nos veines quand on est ivre-heureux ou le frisson vertigineux causé par l’une des plus grandes tyroliennes du pays :). Mais l’accès à ces merveilles à un touriste ultra consommateur et peu curieux peut lui porter préjudice. Dans certains lieux, tout est fait pour qu’on se sente tout puissant. Les blonds bodybuildés en marcel bretelles y croient, et se sentent parfois au dessus des lois au fur et à mesure des buckets. Hopital… Prostitution… Case prison… Enfin, gardez à l’idée que le pays que vous visitez est surtout peuplé de personnes discrètes et respectueuses avant d’être une destination pas chère.

Le crime de lèse majesté. Le fait que la parole négative à l’égard de la famille royale soit punie par la loi. Pour les français que nous sommes, c’est inconcevable !

Les musées sont généralement mal présentés. Les témoins de l’art de ou de l’histoire sont mal valorisés et, encore plus pour moi qui n’aime pas trop lire, il est difficile de rester accroché à l’info. Par exemple, le Musée National à Bangkok est impossible à suivre sans guide.

Les 30 jours du visa. 30 jours, c’est peu quand on voyage doucement comme Léo et moi. C’est pourquoi nous sommes restés un peu plus. Pour obtenir le visa de plus de 30 jours nous avons dû nous rendre 2 fois à l’ambassade de Thaïlande à Paris. Le deuxième rendez-vous est environs 7 jours après et vous n’avez pas le choix dans la date. En plus, ils gardent votre passeport entre ces deux dates… Galère !

 

Les plus

 

C’est safe. C’est simple, homme ou femme, vous vous sentirez toujours en sécurité en Thaïlande. Les gens sont plutôt gentils et il est facile de rencontrer d’autres backpackers aussi.

La nature luxuriante qu’offre la Thaïlande. Les précipitations abondantes sont favorables au maintien de la jungle thaïlandaise. Des arbres immenses, des fleurs géantes, la mangrove, les marécages et la tourbière forment le paysage thaïlandais. Grâce au classement du Patrimoine de l’Unesco, de plus en plus de lieux sont protégés. C’est grâce à ce dernier que des éléphants sauvages vivent encore librement au parc de Khao Yai. Enfin, dans l’air, sur terre, dans l’eau la nature nous en a mis plein la tête.

Autre plus, les efforts récents en faveur de l’écologie. Alors que le tourisme de masse a déjà entamé Koh Samui, Phuket et Koh Phi Phi… La Thaïlande tient aussi le rôle de modèle pour ses petits frères d’Asie du Sud Est. En effet, le Cambodge, le Vietnam ou le Laos prennent en considération sur le plan touristique les erreurs thaïlandaises pour ne pas les effectuer à leur tour. Les constructions semblent ralentir, les destinations trop touristiques sont parfois boycottées et les demandes d’entrée au classement de l’Unesco se multiplient. A Koh Rong au Cambodge, la construction d’un aéroport a été interrompue afin de maintenir l’écosystème de l’île. Bref, que ce soit pour des intérêts économiques (entrer au patrimoine de l’Unesco offre de multiples subventions, le boycott limite les touristes potentiels) ou par réel engagement en faveur de la nature > on adore !

C’est bon marché ! Il y a encore moyen de dépenser peu en Thaïlande. Et cela ne durera pas indéfiniment. En effet, le pays de l’éléphant s’embourgeoise d’années en années. Alors dépêchons nous d’en profiter 🙂

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-guide-complet-thailande-famille

 

Le mot de la fin

Pouvez vous nous consacrer 2 minutes pour nous faire un petit retour ? 

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge