blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-hom-peche-pecheur-ile

Préparer un voyage au Sri Lanka : guide complet

Spread the love

Le Sri Lanka : une destination de rêve qui se mérite !

 

Petit cours sur le Sri Lanka

 

Au Sri Lanka, on distingue globalement un climat tropical chaud dans le Nord et l’Est de l’île. La région d’Ella connaît une saison plus douce car plus en altitude. De Tangalle à Colombo, le climat est tropical et très humide. La population du Sri Lanka, anciennement Ceylan, est de 20 millions d’habitants, dont plus des ¾ sont bouddhistes. Ils parlent cinghalais et tamoul en plus d’un anglais approximatif (néanmoins meilleur que le niveau scolaire français). La minorité de tamouls étant hindouiste.

 

En route pour le Sri Lanka

 

Le Sri Lanka est connu pour sa nature luxuriante, la présence d’éléphants sauvages ou encore pour sa culture unique influencée par l’Inde et l’empire colonial britannique. On y vient pour visiter des temples, arpenter des parcs nationaux avec un guide local, observer les plantations de thé, trekker jusqu’au sommets des montagnes ou profiter des plages idylliques de la côte ouest ou sud.

 

Notre itinéraire en 15 jours

 

  • Colombo – 1 jour
  • Kandy – 1 jour
  • Ella – 1 jour
  • Uda Walawe – 1 jour
  • Tangalle – 4 jours
  • Matara – 3 jours
  • Mirissa – 2 jours
  • Negombo – 2 jours

 

Nos coups de coeur et nos conseils

 

Colombo

Que dire… On ne peut pas dire que nous ayons apprécié la ville de Colombo. Des événements extérieurs ont probablement joué en notre défaveur et ne nous ont pas permis de savourer pleinement les lieux. En effet, nous avons eu beaucoup de mal à trouver notre hébergeur (mauvaise adresse, accueil spécial) et nous sommes tombés sur la construction d’une île artificielle lors de notre première balade. Pour lire l’aventure de notre arrivée à Colombo, c’est par ici.

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-kandy-buddha

Kandy

Kandy est une ville inscrite au patrimoine de l’Unesco, notamment grâce à ses temples. En atteignant les montagnes, on peut encore lire la présence du royaume britannique qui profita du déclin de la culture de café pour y développer la théiculture. Le climat des collines et le travail à la main donnent un thé de qualité dont vous pourrez profiter à toute heure si vous vivez chez l’habitant. A voir : le lac artificiel et le jardin botanique.

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-ella

Ella

Le train d’Ella est très pittoresque et connu pour cela. C’est un trajet debout d’environs 8 heures où de jolis paysages défilent sous vos yeux lorsque vous avez eu la chance d’avoir une place assise (et la force de vous imposer). Nous pensions que le trajet durait 3 heures depuis Kandy et nous pensions profiter pendant deux demi journées de ce village. Finalement nous n’avons fait que deux promenades au hasard :).

 

Uda Walawe

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-udawalaweC’est le parc national que nous avons choisi pour observer la nature abondante Sri Lankaise. La savane comme on la rêve lorsque l’on est enfant. Nous avons ainsi frôlé les éléphants sauvages mais aussi des crocodiles, des buffles ou oiseaux rares (aigles, paons et oiseaux tropicaux). Uda Walawe est un incontournable selon nous 🙂

Nous n’avons pas de point de comparaison pour le même climat, mais nous avons lu dans de multiples articles que ce parc était préféré de ces concurrents africains. Si vous souhaitez plus d’informations sur l’organisation d’un safari à Uda Walawe, nous avons rédigé cet article.

 

Tangalle

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-tangalleCe port de pêche nous a ravi. Une magnifique crique était accessible à 5 minutes à pieds de notre homestay. C’était vraiment ce dont ont avait besoin après un rush pareil :). Le seul risque que l’on prend ici est une chute de cocotier. La Deshan homestay était vraiment un endroit superbe où nous avons pu nous reposer. Ici aussi la nature est généreuse et vous pourrez voir de beaux animaux en ouvrant bien les yeux (nous y avons vu des singes ! ).

 

Matara

C’est à Polhena Beach que nous avons posé nos sacs à dos. Il y a un spot de surf ici, mais surtout, c’est ici que vous aurez le plus de chance de rencontrer des tortues marines. Nous avons nous même pu nager avec elles en snorkelling libre près de la plage, sans avoir eu besoin de nous faire accompagner par un excursionniste (c’est donc gratuit).

 

Mirissa

Mirissa, c’est le spot parfait où poser son sac à dos afin de réaliser un rêve d’enfant : voir des baleines bleues. Le plus grand mammifère de la planète vit dans les eaux profondes proches du Sri Lanka, et les excursionnistes peuvent vous y emmener. On vous parle de notre expérience avec Raja and the Whales.

 

Negombo

Negombo fut pour nous une merveilleuse surprise après un périple trop ambitieux (on avoue !). A quelques encablures de l’aéroport, vous pourrez profiter de ses plages dorées en attendant un vol. Ici, les resorts aux plages privées et ratissées sont loin dans votre dos lorsque vous avez les pieds dans l’eau. D’ailleurs, très peu de clients des grands hôtels vont jusqu’à la mer : les plages sont très grandes (comme en Normandie mais sans les algues et avec la chaleur) et tous les hôtels ont des piscines. Se prélasser est gratuit, peu de chiens viendront vous enquiquiner si vous posez votre serviette, et on peut même profiter de l’ombre des bateaux de pêche. Néanmoins quelques mendiants tentent de vous tirer quelques sous.

Nous avons ainsi été abordés par des femmes sympathiques nous invitant à visiter leur boutique, mais nous avons aussi eu “la chine violente”. Un homme (que nous avons vu plusieurs fois) à pris la main de Léo avant de lui raconter une histoire sombre vécue pendant la guerre civile, il aurait ainsi perdu 5 de ses enfants en bas âge… (on a eu un doute sur le fait qu’on puisse dire “baby” quand il a plus de 5 ans…)

Arrêtez le ! Le monsieur n’insistera pas s’il n’a plus aucune attention, encore plus si vous lui dites que vous ne parlez pas anglais. La fin de son récit est qu’il ne lui reste qu’un fils et qu’il lui faut 5 euros (non pas quelques roupies mais au minimum 5 euros) s’il ne veut pas que son fils ne meure et se nécrose comme les autres. C’est bien glauque car il fait la description d’un bébé mourant… Bref, c’est la seule anecdote négative de notre passage. L’épisode Negombo est idéal pour ceux qui veulent se prélasser dans le calme Sri Lankais.

 

Le Nord

Nous n’avons pas eu le temps de visiter le Nord de l’île. Néanmoins, nous avons rencontré des bretons super sympas qui pratiquaient le même type de voyage que nous qui nous en ont parlé. Globalement ils ont adoré les différences profondes avec le Sud concernant la langue, les portions immenses et épicées pour trois sous (le nord étant plus pauvre), et une population plus rurale. Les temples y étaient différents également avec plus de couleurs et d’icônes.

 

Se déplacer au Sri Lanka

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-deplacement-bus-train

L’aéroport est à une 30aine de kilomètres au Nord de Colombo. Un bus pour le centre de Colombo vous emmène pour environs 130 Rs. Autrement, on peut rejoindre son hôtel en taxi pour 2500 Rs.

Sachez qu’au Sri Lanka, le déplacement est très proche de l’idée qu’on se fait de l’Inde. Des rues avec peu de trottoirs et un soleil de plomb, des deux roues chargés jusqu’aux cieux, des bus rapides bondés de personnes en sueur… C’est une expérience sensorielle : Elle est plus fatigante quand on a un petit budget et qu’on ne prend pas le tuk-tuk pour 1 kilomètre.

Les distances sont courtes mais le temps de trajet en transport en commun est souvent très long. Nous n’avons pas choisi de louer une voiture avec chauffeur même si cette option est abordable. Têtes de mules que nous sommes, nous avons préféré passer des heures à chercher des horaires ou des arrêts de bus inexistants. Bref, la voiture est la meilleur option lorsqu’on veut faire plusieurs spots en moins de 3 semaines.

 

Contexte

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-contexte-coucher-soleil

Le Sri Lanka connaît aujourd’hui quelques mouvements politiques complexes. Nous étions sur ses terres le jour des élections, le 10 février 2018. Juste après notre départ, en mars 2018 l’état d’urgence est proclamé après des émeutes anti-musulmans.

Le Sri Lanka n’est démocratique que depuis l’année de son indépendance en 1948. La guerre civile n’est jamais loin puisqu’elle a ravagé l’île de 1980 à 2009, opposant le gouvernement aux séparatistes tamouls, se soldant par une plate “victoire” du gouvernement. Comme si cela ne suffisait pas, le Sri Lanka a subi un tsunami en 2004…

Mais n’ayez crainte, il existe tout de même un tourisme de standing classique et élevé lorsqu’on y met un peu d’argent. Bien sûr ce n’est pas l’option que nous avons choisi… un choix des plus énergivores. L’histoire de l’île à la forme de larme est très riche, depuis sa population originelle jusqu’à aujourd’hui cette petite île à la position géographique stratégique a été indienne, portugaise, hollandaise puis britannique.

 

Le budget

 

Deux types de tourisme

Les hébergements sont très aléatoires. Ainsi, nous avons pu constater que l’offre était dense pour 2 types de voyageurs.

  1. Les explorateurs à petit budget, sensibles à l’hospitalité des Sri Lankais ou profitant des spots de surf, curieux, capables de beaucoup rogner sur leur confort pour s’adapter à la vie locale (et notamment de l’accès à la wifi).

  2. Les vacanciers souhaitant être dépaysé pendant leurs quelques jours bien mérités, profitant des richesses naturelles du Sri Lanka (soleil, parcs naturels pour la faune et la flore, plages), préférant payer un peu plus pour s’épargner trop de contrainte.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-tourisme-spotSeulement voilà, nous on est un peu des deux 🙂 On adore manger local quitte à se brûler le palais, dormir chez les gens et être au milieu de leurs enfants ou passer des heures dans les bus en y étant les seuls blancs. Mais on aime pas les poils dans l’évier et surtout l’absence de wifi ! Et oui vous allez dire, on veut le beurre et l’argent du beurre… Au Sri Lanka, contrairement aux 7 autres pays d’Asie visités, il n’est pas toujours facile de trouver des hébergement à petit prix avec une bonne wifi et une hygiène correcte.

 

Tarifs au mois de février

Voici les tarifs que nous avons observé lors de notre itinéraire.

Colombo – mini’s résidence – 21 euros (très nul)
Kandy – Three three five holiday homes & dormitory – 10 euros la nuit (bien)
Ella – Mellow Homestay – 15 euros la nuit (bien mais pas de wifi)
Uda Walawe – Nature Lovers Family House – 6 euros la nuit (bien)
TangalleDeshan homestay & restaurant – 15 euros (très bien)
Matara – Summer house madiha – 11 euros (bien)
Matara – Tropi turtle – 10 euros (bien)
Mirissa – Sagopearl guest – 16 euros (sale mais très bon petit déjeuner)
Negombo – the blue beach guesthouse – 23 euros (génial)

On peut manger pour moins de 2 euros dans le Nord, et plutôt 5 euros dans le reste du pays. La bière est très bon marché ce qui nous a ravi.

 

Le Sri Lanka : les plus

 

La nature

Malgré nos expériences mitigées, s’il y a bien un moment où nous avons été émerveillés, c’est lors de notre visite au parc d’Uda Walawe. Mais ce n’est pas l’unique parc pour faire un safari extraordinaire. Vous pourrez aussi voir des animaux sauvages au parc de Yala, au parc de Minneriya, au parc de Kumana (léopards) ou à Pottuvil.

 

Les plages

Les plages de Tangalle et de Negombo nous ont enchanté. Celle de Polhena, où nous avons nagé avec des tortues était topissime également.  Nous étions d’autant plus surpris que ces merveilles ne sont pas tant valorisées dans les guides.

 

Les vendeurs ambulants

Partout, les Sri Lankais ont une grande capacité à se relever. Les vendeurs ambulants redoublent d’efforts et d’imagination pour ravir nos papilles partout et tout le temps. Une boisson fraîche, une pâtisserie en parfait état à la 5eme heure de train ? C’est possible. On ne sait pas comment mais c’est possible 🙂

 

Le Sri Lanka : les moins

 

Le rapport à l’argent

Dans les montagnes, on peut vous demander de payer pour avoir pris une photo des plantations de thé. Dans les villes, nous avons pu voir que le premier conseil est gratuit. Un contact sympathique s’installe. Mais avant la 3ème information donnée, on vous oriente toujours vers un taxi avec guide, ou pire, une information fausse (comme un mauvais bus). N’ayant pas de forfait local équipé d’internet, nous avons sans cesse demandé des informations autour de nous.

 

Les regards des hommes

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-regard-hommes-silouhetteNous avions lu dans tous les guides que les Sri lankais étaient très accueillants. Nous n’avons pas vraiment pu observer ce point lors de notre passage sur l’île. En effet, nous supposons que le climat des élections et l’instabilité politique récente ont participé à ce point. Nous incarnons aussi probablement un mauvais souvenir avec notre peau blanche et nos gros portefeuilles…

En gros, très couverte ou non j’avais le regard de beaucoup d’hommes sur moi dans les transports en commun en particulier. Dans les pays musulmans, j’avais le sentiment d’être la propriété de Léo, ok, mais là j’avais l’impression d’être une pièce de viande sur une étale de boucher. D’habitude, un simple duel de regard avec le jeune homme suffit à le décourager. Mais là, Léo avait beau regarder les agisseurs, rien n’y faisait, voire ils croisaient son regard avant de reprendre leur occupation.

Et encore, je ne suis pas blonde et nous avons décidé de porter des alliances avec Léo pendant le voyage. Notre couple breton nous ont raconté que certains hommes n’ont pas hésité à demander le numéro de téléphone de madame en sachant qu’elle était en couple.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-sri-lanka-guide-complet-selfie-ensembles

Pouvez vous nous consacrer 2 minutes pour nous faire un petit retour ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge