blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-home

Faire un safari inoubliable à Udawalawe au Sri Lanka

Spread the love

Pour réaliser votre rêve d’enfance de faire un safari, le Sri Lanka est une destination idéale. En effet, on y trouve, entre autres, des éléphants, des léopards, des singes ou encore des buffles. En outre, le prix d’un safari à la demie-journée y est de seulement de 15 à 30 euros. C’est donc un concurrent imbattable de la savane africaine et de ses escapades souvent hors de prix.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-jeepPour satisfaire votre envie d’aventure, vous avez le choix entre le parc national d’Uda Wallawe et celui de Yala. Du fait de sa proximité géographique avec notre itinéraire dans le sud du Sri Lanka, nous avons opté pour la première option. Sincèrement, ça n’a pas été de tout repos mais nous n’avons pas été déçus.

Entre les paysages de savane et l’observation d’animaux incroyables, nos yeux et notre mémoire se sont régalés pour les 10 années à venir. Bref, des bonnes aux mauvaises surprises, on vous dit tout dans cet article.

 

Organiser votre safari

 

Rien de plus facile. Toutes les guesthouses du village proposent des safaris d’une demie journée. Les prix sont sensiblement les mêmes de l’une à l’autre. Nous ne vous recommandons pas celle où nous avons logé (Eagle Safari Family Bungalow) car nous avons eu un malentendu. En revanche, 2 voyageurs Bretons que nous avons rencontré au Sri Lanka ont eu une bonne expérience avec “Nature Lovers Family Safari House”. Par conséquent, le jour de votre arrivée à Uda Wallawe, demandez à vos hôtes de vous réserver une jeep pour le lendemain.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-julie-jeepPour info : les visites se font généralement dans un véhicule de 6 places. En se renseignant un peu avant le safari, on avait cru comprendre la règle suivante : si le véhicule est plein et que vous le partagez avec d’autres il devrait vous en coûter autour de 15 euros. En revanche si vous êtes 2 personnes seulement cela vous coûtera plutôt 30 euros chacun. Cependant, dans les faits, nous avons payé un tarif unique de 25 euros. À aucun moment il n’a été question de pouvoir faire baisser le prix en partageant l’espace…

Finalement, nous nous sommes retrouvés avec une sympathique chinoise qui avait payé le même prix que nous.

 

Le jour J

 

Arrivée au parc national d’Udawallawe

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-paon-suspenduDépart de l’hôtel à 5h30. Il fait encore nuit. En 15 minutes, nous voilà devant les grilles. Déjà, une longue file de jeep fait la queue à l’entrée du parc. C’est seulement vers 6h30 que nous entrons en terres sauvages. Le soleil se lève et on profite de la magie du moment. Nous sommes dans un endroit qu’on dirait sorti d’un reportage animalier sur l’Afrique. Aussi, on va croiser des animaux gigantesques en liberté à seulement quelques mètres de distance. On est à la fois heureux et excités. C’est pour vivre des moments comme celui-ci qu’on a décidé de quitter la France pour voyager.

 

Le safari et le chauffeur/guide

 

Le paysage est splendide. Sur des kilomètres s’étend une végétation assez peu dense. Des grands arbres décharnés émaillent l’horizon et des roches impressionnantes sortent de la terre à différents endroits. Au loin, on aperçoit également de vastes étendues d’eau.

Nous sommes un groupe de 3 jeeps à être partis de notre guesthouse. Tout au long du safari nous restons ensemble et les uns interpellent les autres lorsqu’un animal difficile à apercevoir et à portée de regard. Contrairement à ce que nous nous imaginions, des chemins étaient déjà tracés entre la végétation. Le passage régulier d’un trop grand nombre de jeeps a en effet un certain impact sur la physionomie des lieux.

Notre conducteur est également notre guide. À chaque nouvelle rencontre, il nous tend un livre avec une description de l’animal observé. Son anglais n’est pas toujours facile à comprendre mais il faut reconnaître qu’il a des yeux de lynx. Des petits oiseaux sur les cimes d’un arbre aux petits lézards couchés sur les rochers, rien ne lui échappe.

En une heure nous avons le plaisir de voir plusieurs éléphants, des paons, un aigle, une biche, des lézards, des suricates et même quelques macaques. Tout ça sans parler de la multitude d’oiseaux aux couleurs et aux chants extrêmement variés.

 

Sortir la jeep de la boue : petite surprise de la journée

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-conseilAprès une heure dans la savane, nous arrivons à un point d’eau où une horde de buffles se repose. Ouah !! Là on en plein dans une émission du National Geographic. Malheureusement, en voulant s’approcher un peu trop près, l’une des jeeps de notre groupe s’enlise dans la boue. On se rend alors compte qu’en fait les monstres dans lesquels nous sommes montés ne sont pas des 4×4 et n’ont que 2 roues motrices. Du coup, notre chauffeur essaie de venir à la rescousse de son camarade. Il cherche dans ses affaires et sort… Une ceinture !! Le mec pense vraiment sortir une jeep de la boue avec ça !?

On hallucine un peu. À moitié amusés à moitié consternés, on regarde la ceinture se casser en 2 dès la première tentative de remorquage. Après la ceinture, on aura droit au même spectacle avec une cordelette. Après une demie-heure où les chauffeurs se creusent la tête, le plus jeune d’entre eux monte dans la jeep coincée.

Il réussit à la débloquer en faisant simplement gronder le moteur un peu plus fort que les autres. Quand notre chauffeur revient, on lui pose 2-3 questions et on lui soumet l’idée d’emmener des planches ou une barre de remorquage. Devant son sourire gêné et son anglais encore plus approximatif qu’auparavant on décide de ne pas insister. D’après lui, il ne pleut pas souvent comme ça, donc la boue n’est pas souvent comme ça non plus. On ne résoudra donc jamais ce mystère… En tout cas, on a trouvé ça fou que des gens qui passent leur journée à conduire dans la savane soient plus démunis que Monsieur tout le monde face à un bête chemin boueux.

 

Fin et apogée du safari

 

Lorsqu’on repart du lieu de sinistre, notre chauffeur nous fait signe d’ouvrir grand les yeux. À priori on arrive dans une zone giboyeuse. On s’exécute et très vite un spectacle incroyable s’anime devant nos regards ébahis. Au bord d’un lac, tous les animaux du parc semblent être réunis les uns à côté des autres. Il y a un crocodile, gueule béante, qui semble se sécher au soleil. Des buffles sont encore là, de l’eau jusqu’aux épaules. Des paons sont montés sur les branches des arbres. On voit même quelques suricates au loin.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-bain-elephantsC’est une image splendide qui restera l’un de nos plus beaux souvenirs au Sri Lanka. Quand on repart, la chance nous accompagne encore puisqu’un éléphant nous coupe la route et passe juste devant nous. Un peu plus tard, à la fin du safari, on assistera même à la baignade d’une éléphante et de son bébé. Pataugeant dans une mare, ils se recouvrent le dos de boue pour que les insectes ne viennent pas s’y nicher. Nous avions déjà vu des éléphants à Chiang Mai, ces derniers n’étant pas en liberté. Mais aussi, nous étions partis à la recherche d’éléphants sauvages en Thaïlande, sans succès. Ces géants y étaient beaucoup peureux.

 

Le retour avec le sourire aux lèvres

 

Sur la route du retour, on longe le parc et ses superbes lacs. On a le sourire aux lèvres et on se dit qu’on est vraiment chanceux d’avoir vécu cette expérience. Si vous rêvez de faire un safari mais que vous n’êtes pas Crésus et que vous n’avez que peu de temps pour le faire, le Sri Lanka, et son Parc d’Udawalawe, est une destination idéale.

 

Infos pratiques :

 

Rejoindre le Parc National d’Udawalawe

 

Au départ d’Ella

Pour les petits budgets

Prendre le bus depuis Ella jusque la gare routière de Wellawaya. À Wellawaya, prendre le bus qui se rend directement à Uda Wallawe. Le bus vous coûtera moins d’un euros par personne. Ensuite, marchez ou prenez le tuk-tuk pour rejoindre votre Guesthouse.

Notez quand même que le bus qui part d’Ella peut être plein. Dans ces cas là, la technique Sri Lankaise consiste à se tasser pour faire en sorte que tout le monde rentre. Pour ma part j’étais debout à l’arrière, au niveau de la porte de sortie (qui ne ferme pas bien sûr). J’ai donc eu le droit à une séance de muscul forcée d’une bonne demie heure.

Et oui Jamie !! Ella se trouve dans les montagnes et les routes qui en partent sont en lacets. Les chauffeurs de bus Sri Lankais étant des pilotes de F1, vous avez intérêt à bien vous cramponner au bus. Sinon, au premier tournant c’est le plongeon garanti dans le ravin (à moins d’être plus doué et de trouver une place assise…).

Pour ceux qui n’en peuvent plus des bus Sri Lankais

Dans la rue principale d’Ella, il y a des navettes qui peuvent vous y emmener pour quelques dizaines d’euros. Donc désolé, nous ne nous rappelons pas du prix exact… Nous n’avons pas opté pour cette solution.

 

Au départ de Tangalle

Pour les petits budgets

Prendre le bus en direction de Embilipitiya. Ensuite, un autre bus passe régulièrement pour faire la navette jusqu’à Udawalawe. Coût total : moins de 1 euros par personne.

Pour ceux qui n’en peuvent plus des bus Sri Lankais

Prendre un tuk-tuk depuis Tangalle. Attendez-vous quand même à payer au moins 15 euros.

 

Infos sur le safari

Le nôtre a duré 3 heures et si on a bien compris, c’est la norme. Cependant nos amis bretons dont nous vous avons parlé plus haut ont eu plus de chance et le leur a plutôt duré 4h30-5h. Pensez à emmener une veste. Il peut faire frisquet lorsqu’on est à l’arrière d’une jeep lancée à vive allure alors qu’il fait encore nuit. Rassurez vous, dès les premiers rayons du soleil ça se réchauffe très vite.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-safari-udawalawe-sri-lanka-selfie

Enfin, pouvez vous nous consacrer 2 minutes pour nous faire un petit retour ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge