blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-home

La jungle thaïlandaise : sur la trace des éléphants sauvages

Spread the love

Merveille de la Thaïlande, le parc national de Khao Yai est un incontournable pour les amateurs de nature. C’est un des plus grands et les plus connus du pays. Le parc à surtout l’avantage d’être doté d’une faune et d’une flore immensément riche. Durant notre traversée de la Thaïlande, nous avons tenu à faire ce détour en pleine jungle thaïlandaise. Ça nous a demandé des efforts d’adaptation mais nous avons été littéralement époustouflés par la luxuriance et l’intelligence de la nature. Nous vous narrons donc ici notre expérience.

 

Notre longue route jusqu’au Parc national de Khao Yai

 

Étape n°1 : Pak Chong

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-trainPour rejoindre le parc, il vous faudra passer par Pak Chong. Pour notre part, nous sommes allés à Pak Chong en prenant le train depuis Ayutthaya. C’est un moyen de locomotion assez fun en Thaïlande. Cependant, si vous comptez faire tous vos voyages dans le pays de cette manière, je vous le déconseille clairement. En effet, le rire des gens et la bonne ambiance ne suffisent pas à en faire une bonne solution de transport. Malheureusement, c’est à la fois plus cher, plus lent et beaucoup moins confortable que le bus, à éviter quand c’est possible donc.

Si vous venez de Bangkok, prenez le bus n°3 depuis Khao San road jusque la gare de Mo Chit. Là bas il existe un service de minivans qui vous emmènera à Pak Chong en 4-5 heures pour 4 euros par personne.

 

Étape n°2 : Pak Chong – Khao Yai

 

Une fois à Pak Chong, vous avez 2 options pour visiter le parc. Soit vous réservez une excursion au parc de Khao Yai via une compagnie spécialisée, soit vous devez réserver un scooter ou une voiture (vous aurez donc vos bagages sur le dos). Aventuriers mais pas trop, nous avons choisis la première possibilité.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-greenleaf

 

La visite du parc

 

Choix de la compagnie

 

Parmi les différentes propositions possibles, nous avons réservé pour une randonnée d’une journée complète avec l’agence Greenleaf. C’est la dame de notre homestay qui les a appelé pour réserver directement et organiser notre prise en charge. Nous avons réellement apprécié le service et n’hésitons donc pas à les recommander.

 

Une journée dans la jungle thaïlandaise

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-singeUn chauffeur passe vous prendre directement à votre guesthouse à 8 heures. Avec tous les arrêts pour récupérer chaque membre du groupe, vous arrivez au Parc vers 9 heures. Sur la route on croise des dizaines de petits singes, Julie est aux anges. Si ils ont bien compris qu’ils pouvaient gratter à manger aux touristes, ils n’ont pas encore intégré le danger que représentent les voitures. Le guide nous a expliqué que les pauvres bêtes se faisaient régulièrement écraser malgré les nombreux panneaux interdisant de les nourrir… On arrive enfin au visitor center duquel partent les treks.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-tortue

C’est une espèce de station service où sont vendus des souvenirs et où on peut voir une exposition au sujet des effets de l’activité humaine sur la faune. C’est la dernière enclave de civilisation avant de s’enfoncer dans la jungle. Malgré les voitures et les Hommes, on rentre directement dans le vif du sujet. Sur le bord de la rivière qui passe le long de la zone, on voit des tortues et des lézards faire la sieste au soleil. Notre guide utilise une petite jumelle sur pied pour nous les montrer en détails. On observe également des oiseaux tropicaux. Il paraît que le parc est un paradis pour les oiseaux et c’est vrai on en verra pléthore au cours de la journée.

 

Gardez les yeux bien ouverts en explorant la jungle thaïlandaise

 

Ça commence directement sur les chapeaux de roues ! On a à peine fait 500 mètres qu’on tombe sur une vipère verte. Selon le guide, celle-ci dort. Il ne faut pas s’en approcher car le bruit ou une vibration de la branche sur laquelle elle est installée peuvent la réveiller. Ces serpents sont petits mais quand ils vous mordent, vous y passez en 3 heures si vous ne recevez pas les soins nécessaires.

Le calcul est vite fait : vu comment l’hôpital est loin, si on se fait croquer il vaut mieux se dire adieu direct. Ok, là on commence à flipper !

Quand je vois l’allemande de devant prendre une photo juste à côté de la vipère j’ai juste envie de la tuer !

Heureusement, elle a le sommeil profond et on continue la marche sans la réveiller. C’est toujours le bémol avec les tours organisés. Ça permet de faire des trucs fous mais il faut pouvoir supporter tout le monde. Souvent ça se passe bien, mais ça arrive que des comportements ou des gueules ne nous reviennent pas (soyons honnêtes). Ce jour là c’est 2 allemands qui ont gagné la palme du couple casse couille mais parfois c’est des francophones. On a alors le plaisir de comprendre toutes leurs réflexions de haute voltige.

 

Des miracles sous les yeux

 

Revenons-en à notre jungle thaïlandaise. L’étroite piste que nous suivons nous offre un spectacle incroyable. Au fur et à mesure que nous voyons les arbres défiler, le guide nous révèle les secrets de la nature. On apprend par exemple que les singes connaissent l’existence de certaines plantes médicinales et savent s’en servir.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-crocodile

Plus ça va, plus on comprend que dame nature est 1000 fois mieux organisée qu’une préfecture. Chaque être vivant et chaque comportement animal ou végétal a sa place et sa raison d’exister au cœur de la forêt tropicale. C’est impressionnant de se rendre compte de ces choses là. On est ébahis, on sait tout de suite que ce ne sera pas notre dernier voyage en terre hostile.

Durant notre balade nous croisons la population suivante : des oiseaux, des lézards, des mygales et un crocodile ! Notre guide s’arrête sur une marque de boue le long d’un arbre. Il nous explique que c’est le signe du passage d’un éléphant qui est venu s’y gratter. Sa taille est équivalente à la hauteur de la trace qu’on observe sur l’arbre. 4 mètres, ça doit être un mâle qui voyage seul.

 

Les éléphants du parc national de Khao Yai

 

Contrairement à ceux que vous pourrez voir dans le nord de la Thaïlande, les éléphants du parc sont sauvages. En effet, en dehors ils sont domestiqués et ont un maître (un mahoud). Il doit s’assurer de leur donner suffisamment à manger pour ne pas qu’ils aillent se nourrir dans des villages qu’ils risquent de dévaster au passage. Dans le parc, des rangers sont chargés de les protéger du braconnage et en plus, il n’y a pas de village à écraser. Ils peuvent donc vivre en liberté.

Après avoir vu la trace sur l’arbre, notre guide s’est mis en tête de nous montrer des éléphants. Nous avons donc parcourus le parc à leur recherche après avoir rejoint la voiture.

Quelques heures plus tard, on finira par les voir d’assez loin. Le guide a préféré nous faire remonter en voiture après qu’un bébé ait poussé un cri. En effet, il a eu peur que la mère ne nous charge pour protéger son petit et c’est aussi bien comme ça 🙂

La visite prend fin vers 16 heures 30 et on nous ramène à Pak Chong.

 

Le petit plus du parc national de Khao Yai

 

En complément de la superbe jungle thaïlandaise qu’on y trouve, le parc comprend aussi de jolies chutes d’eau. Parmi celles-ci on retrouve les célèbres chutes de Haew Narok. Elles ont été utilisées pour le tournage du film “La Plage” à l’époque où Leonardo Dicaprio jouait encore des rôles d’ados.

 

Visiter le parc national de Khao Yai : ressentis

 

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-chute-d-eau

C’était la première fois qu’on visitait une forêt tropicale. Ça nous faisait un peu peur pour être honnêtes. Nous sommes très contents de l’avoir fait parce qu’on s’est rendu compte qu’il ne fallait pas nécessairement être un aventurier pour autant.

En plus, on a compris qu’il était important de visiter ces lieux pour prendre conscience de l’aspect merveilleux mais fragile de la nature. En effet, elle est forte mais l’homme lui occasionne beaucoup de dégâts.

Si y amener des touristes engendre de l’activité et donc de la pollution, je crois que ce n’est rien en comparaison de l’industrie. En effet, certains pays comme la Malaisie ont littéralement vendus 80% de leurs forêts aux producteurs d’huile de palme et ça c’est très grave. Malheureusement, seuls les lieux classés au patrimoine de l’UNESCO comme ce parc ont de la valeur pour les gouvernements d’Asie. En effet, ce classement permet une manne financière touristique. Ceci assure longue vie à cette jungle thaïlandaise qui dès lors ne risque plus d’être rasée puis remplacée par des monocultures de palmiers. C’est ici, dans ces oasis de nature tropicale, que le boycott de marques comme Nutella prend tout son sens.

blog-voyage-couple-parfums-de-liberte-leo-et-julie-petit-budget-jungle-thailandaise-selfie-parc-national-khao-yai

Infos pratiques :

 

Combien de jours ?

Si vous venez voir le parc, ne prévoyez pas de vous attarder plusieurs jours pour visiter la jungle thaïlandaise. Cette petite ville a très peu d’intérêt et à l’inverse de ce qu’on a pu trouver à Chiang Maï, l’offre de restaurants est la pire que nous ayons rencontré en Thaïlande. Nous n’avons donc aucune bonne adresse à vous communiquer.

Prévoyez d’arriver à Pak Chong avant 17 heures la veille de votre visite. Vous pourrez organiser l’excursion via votre guesthouse et repartir de Pak Chong le surlendemain dans la matinée. Il vous faudra donc 2 nuits sur place.

Coût et hébergement

Notre hébergement : At home hostel, 16 euros la nuit pour 2. Correct, pas sûr qu’il y ait beaucoup mieux pour ce prix là à Pak Chong.

Coût de l’opération : 65 euros pour 2 la journée. Et oui ça coûte cher les premières fois en Thaïlande ! C’est un trou dans notre budget initial mais on s’est rattrapé en mangeant des pad thaï à chaque repas pendant 3 jours haha !

 

Nous serions enchantés que vous preniez 2 minutes pour nous faire un petit retour :

  • Si nous devions réécrire cet article… Que devrions-nous améliorer ?
  • Si nous devions réécrire cet article… Que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge