Comment nous avons été victimes d’un vol à l’arraché à Phnom Penh

Spread the love

Guide et annuaire Guide Touristique


 

Capitale du Cambodge, Phnom Penh est une ville très exotique et survoltée. La population du Cambodge est composée de plus de 40% de moins de 16 ans et c’est ici que c’est le plus flagrant. Entre les rues presque impraticables pour les piétons et les places pleines de vie, Phnom Penh est une bizarrerie qui émerveille ou qui rebute. Dans ce brouhaha incessant, il est facile d’être distrait et on devient alors une cible facile. Nous vous décrivons donc cette ville au rythme effréné et les bonnes pratiques à y adopter.

 

Arrivée à Phnom Penh

 

Dès la descente du bus (à la gare d’Orussey market dans notre cas), vous vous retrouvez directement engloutis par la ville de Phnom Penh. A peine les bagages récupérés, une armée de Tuk Tuk se met en tête de vous assaillir. Si comme nous vous avez un budget limité, sachez qu’il est possible de visiter Phnom Penh en restant piéton. De plus, cela vous permettra de voir la ville sous un angle intéressant.

 

Vous refusez donc poliment les avances des chauffeurs et vous prenez 30 secondes pour vous remettre les idées en place. Attention à toujours être respectueux avec les chauffeurs de tuk tuk car ils constituent un vrai réseau (voir notre article sur les temples d’Angkor pour en savoir plus). Pour vous diriger facilement à l’étranger il existe une appli indispensable, Maps.me. Cet outil est un GPS hors ligne qui fonctionne comme Google maps une fois les cartes d’un pays téléchargées. Activez votre localisation de téléphone (ne vous inquiétez pas c’est gratuit partout dans le monde) et vous voilà prêts.

Traversez la ville pour rejoindre son auberge de jeunesse n’est pas toujours une mince affaire. A chaque pas il faut regarder devant soi. Entre les scooters garés, les tuk tuk et les barbecues de rue, il faut être un vrai pro du slalom. On en prend plein la vue mais l’arrivée à la guesthouse reste un vrai plaisir.

 

Phnom Penh, un terrain de jeux à ciel ouvert

 

Une fois les affaires en sécurité, c’est toujours agréable d’aller prendre la température de son nouveau lieu de séjour. Une fois que l’on a assimilé la technique pour traverser la route, la découverte de Phnom Penh est un régal pour les 5 sens.
C’est dans la zone située entre Preah Sihanouk Boulevard et les rives du Mékong que vous trouverez le cœur de la ville. Dans cette zone, vous aurez le plaisir d’admirer les plus beaux monuments de la capitale. Du palais royal au monument de l’indépendance, Phnom Penh dispose d’un somptueux patrimoine. Cependant, ce qui pour nous fait tout le charme de cette ville n’est pas dans ses constructions mais plutôt dans ses habitants.

En effet, des centaines de jeunes cambodgiens ont investi cet immense terrain de jeux à ciel ouvert qu’est Phnom Penh.

Le spectacle est permanent, ouvrez les yeux et vous observerez :

  • Des séances d’aérobic auxquels tout le monde peut prendre part. Disséminées dans toute la ville, elles peuvent regrouper plus de 100 personnes au même endroit. On a l’impression d’assister à plein de “flash mobs”.
  • Des groupes de joueurs de claquettes-pétanque (nom inventé à l’instant). Si nous avons bien compris les règles, le jeux consiste à viser une petite liasse de billets en jetant ses claquettes avec ses pieds. Celui qui est le plus proche remporte la mise générale.
  • Des équipes de street foot improvisées.
  • Des stands de food street à perte de vue. Les amis et les couples s’y retrouvent en fin de journée pour manger. On s’y installe sur des petites chaises en plastiques pour manger son plat sur de minuscules tables basses. Le choix du plat étant illimité au vu du nombre incroyable de stands en tout genre.
  • Encore bien d’autres activités plus improbables les unes que les autres pour nos regards d’occidentaux.

 

Vol à l’arraché

 

Après en avoir pris plein les mirettes avec cette balade, nos ventres ont commencés à faire valoir leurs droits. Devant cette obligation physique nous nous sommes rendus au boat noodle restaurant. Un restaurant typique où vous pourrez retrouver une multitude de plats khmers. En sortant du restaurant, l’estomac plein et fatigués par le bus et la marche, nous avons failli prendre un tuk tuk. On s’est vite repris et nous nous sommes mis en chemin en direction de l’auberge.

 

Malgré la nuit tombée et l’heure tardive, des nuées de scooters continuent de vous frôler continuellement. C’est en marchant le long d’un “trottoir” dans une avenue très fréquentée que le voleur a commis son méfait. Je portais une petite sacoche fine type made in China sur le côté. D’un coup, j’ai senti une brève tension autour de mon épaule, la bandoulière a lâché très vite et hop la sacoche s’est envolée. Elle a disparue en même temps que le scooter accélérant pour se perdre dans la ville.

 

Prenez vos précautions

 

Heureusement, nous avions déjà été informé que ce genre de vols étaient fréquent à Phnom Penh. Du coup nous n’avions mis que notre guide Lonely Planet dans cette frêle sacoche. C’était assez réconfortant d’imaginer la tête qu’a dû faire le voleur en ouvrant la sacoche 🙂

Le lendemain, nous sommes allés boire un verre avec une copine de Julie qui est installée à Phnom Penh depuis 6 mois. Elle nous a expliqué que c’était monnaie courante. De plus, si vous vous accrochez à votre sac, certains n’hésitent pas à vous traîner derrière leur bécane. Donc surtout si ça vous arrive, lâchez votre sac ! Il ne mérite pas que vous soyez transformé en pizza écrasée sur le goudron de Phnom Penh.

Pour information ces voleurs peuvent également s’attaquer à vous bien que vous soyez à bord d’un tuk tuk ou d’une moto. Dans ces conditions, il est recommandé de bien caler son sac entre ses jambes. Conclusion, à Phnom Penh il faut transporter uniquement des sacs à dos à 2 anses et si possible des solides. Pour ce qui est du téléphone portable, ne le sortez que lorsque vous êtes sûr d’être hors de portée de main des conducteurs de moto.

 

Restez relax et profitez du voyage

 

Une fois ces précautions prises ne vous inquiétez pas davantage, le Cambodge est tout de même un pays safe où les autres types d’agressions sont marginales. En effet, les voleurs qui se font repérer sont battus sur place publique par leurs concitoyens. Il arrive même que certains soient battus à mort, ce qui suffit à faire passer l’envie à ceux qui ne sont pas sûrs à 100% de pouvoir s’enfuir avant d’être pris. Donc, si vous gardez vos objets dans vos poches ou dans un sac à dos et que vous ne vous aventurez pas dans certaines ruelles en pleine nuit vous pouvez rester serein et profiter du séjour.

Malgré ce vol, Phnom Penh reste pour nous un très beau souvenir et une ville qui nous a conquis. Si vous avez déjà essayé d’imaginer comment serait une ville peuplée exclusivement par des jeunes, Phnom Penh donne une bonne idée de ce à quoi cela ressemblerait sûrement. La pauvreté est un véritable fléau pour les Cambodgiens, pourtant ils n’en laissent rien paraître et mis à part les voleurs marginaux beaucoup d’entre eux auraient bien des leçons à nous donner en matière de positivisme.

 

Infos et bons plans à Phnom Penh :

 

À voir et à faire :

Le musée de la prison S-21 (8$/personne) : à voir pour comprendre la période terrible des Khmers rouges. Attention âmes sensibles s’abstenir. Si vous logez au cœur de la ville, préférez le tuk tuk pour y aller car ça fait une petite trotte. Pour nous 2, après de brèves négociations, ça nous avait coûté 4 dollars pour y aller.

Faire des emplettes à Orussey Market. Ce superbe marché couvert coiffé d’un somptueux dôme est une petite perle. Des fringues de marques, des bijoux, de la Street food ou encore des massages. Vous trouverez forcément votre bonheur ici, et surtout pour un prix qui vous fera forcément sourire.

Prendre un verre sur la terrasse du FCC, ancien bâtiment colonial très beau qui offre une vue agréable sur les bords du Mékong.

Infos auberge de jeunesse :

Pendant notre séjour à Phnom Penh, nous avons résidé à la Top Banana Guesthouse. Les chambres sont très confortables et disposent une belle vue. L’ambiance est chaleureuse avec un bar sur le rooftop qui permet de faire facilement des rencontres. D’ailleurs n’hésitez jamais à engager la discussion avec un autre voyageur. Il sera toujours enchanté de vous faire part de son expérience. De plus, on peut parfois glaner de superbes infos de voyage grâce à ces discussions.

Infos bus :

Capitol Tours pour faire Kampot-Phnom Penh. Bonne expérience, bus avec plein de cambodgiens donc probablement un des meilleurs prix (5 dollars par personne).

Mekong Express pour faire Phnom Penh-Ho Chi Minh Ville. Bonne expérience. Passage de la frontière entre le Cambodge et le Vietnam sans imprévu.

Si vous envisagez un voyage en terres khmers, on vous a concocté un petit guide du Cambodge pour vous y préparer.

 

Nous serions enchantés que vous preniez 2 minutes pour nous faire un petit retour :

  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous améliorer ?
  • Si nous devions réécrire cet article, que devrions-nous absolument conserver ?

Au plaisir de vous lire 🙂

Léo & Julie

Comments (3)

  1. L’aventure continue. 1ère expérience du vol à l’arrachée sans traumatisme j’espère.
    Vos détails sont intéressants et vos conseils bien précieux.
    J’espère que beaucoup de futurs voyageurs ouvrent votre site .
    Pour moi, j’apprécie de vous lire.
    Bisous à vous 2

  2. Coucou les Amoureux. Je vous souhaite à tous les 2 un Joyeux Noël plein d’amour
    et de gaieté. Nous penserons fort fort à vous.
    Merci ma Julie pour la belle carte reçue Vendredi 22 Décembre.
    Elle a mis une semaine seulement à arriver et je l’ai faite voir à beaucoup
    de personnes. Trop heureuse. Plein de bisou ma puce, ta Mamie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge